thumbnail Bonjour,

Sorti à la mi-temps de OM-PSG, Javier Pastore continue de décevoir. Jamais dans le bon tempo, le milieu a gâché quelques occasions qui auraient permis à Paris de réduire le score.

Carlo Ancelotti n'a pas attendu très longtemps lors de ce Clasico pour sortir l'international Argentin. Après avoir enchainé les passes imprécises et les fautes grossières dans l'entre-jeu parisien, le milieu a été sorti par le technicien italien dès le retour des vestiaires, Kevin Gameiro prenant sa place. Une nouvelle fois, l'Argentin a déçu pour ce grand rendez-vous ...

Hors-sujet

Face à Marseille, Pastore est passé complètement à côté de son match et cela ne va pas l'aider à faire taire les critiques. Totalement apathique, l'Argentin gâche une sublime offrande de Ménez alors qu'il était seul face à Mandanda (39e). Sur le banc, Ancelotti s'est agacé de voir son joueur aussi approximatif dans un match aussi important. S'il annonçait cette semaine dans les colonnes de France Football attendre impatiemment cette opposition, il a été le seul et rare joueur à ne pas se manifester en première période, mis à part son énorme occasion vendangée. On l’a senti totalement hors du coup et peu concerné par l’enjeu de la rencontre. Il s'est illustré surtout pour ses mauvais choix, ses tirs et ses passes sans grande conviction, ses pertes de balles et ses duels manqués au milieu du terrain. Et les statistiques ne plaident pas pour lui : sur ses 33 ballons joués, l’Argentin en a perdu 12 en moins de 45 minutes. L'entraineur italien préfère défendre son joueur, mais il est conscient que celui-ci devra montrer plus d'envie s'il espère garder sa place de titulaire. "Pastore doit encore s'améliorer", disait Ancelotti samedi en conférence de presse.

Le temps presse

Nenê s'est retrouvé sur le banc hier soir, au Vélodrome. Le Brésilien doit se cantoner à un rôle de remplaçant depuis le début de la saison, mais lui et Pastore sont en réalité en concurrence. Si ce dernier avouait il y a quelques jours que son coéquipier avait du mal à accepter sa situation, il se pourrait bien que les choses changent en faveur de l'ancien Monégasque. Depuis son arrivée à Paris, l'international Argentin déçoit. S'il a bien sûr donné satisfaction sur certains matchs, c'est encore trop peu au vue de l'investissement (42 M) des dirigeants parisiens pour le faire venir il y a presque 1 an et demi. S'il s'est illustré quelques fois, il donne l'impression de ne pas être en mesure de répondre présent dans les grands matchs, sinon sa mauvaise prestation est parfois masquée par une passe décisive ou un but sorti de nulle part. Face à Marseille il a raté cette énorme occasions qui aurait permis au PSG de mener 3-2. A l'heure où Paris se frotte aux joûtes européennes, Pastore a tout intérêt à se montrer à son meilleur niveau. Ancelotti continue de tendre la main à son joueur, mais il n'attendra pas jusqu'à la fin de la saison. Nenê est un remplaçant naturel de l'Argentin. Mais il y a aussi Lucas Moura, qui arrivera dans la capitale en janvier prochain. Pastore est prévenu ...

Relatifs