thumbnail Bonjour,

La 8e journée s'est clôturée hier soir (dimanche) avec le Clasico entre Marseille et Paris. Découvrez ce que nous avons retenu de ce nouveau weekend en Ligue 1.

LE TOP : LILLE

Les Lillois la tiennent enfin leur première victoire à domicile dans leur Grand Stade. Face à l'AC Ajaccio, les joueurs de Rudi Garcia n'ont pas eu trop de mal à plié la rencontre (2-0). Les Corses eux n'ont pas réussi à bouger une équipe lilloise qui a pris la maitrise du match. "Ce qu’on voulait, c’était surtout de retrouver le goût de la victoire, ce qui est chose faite. Je tiens à féliciter mes garçons qui ont travaillé dur pour ce match. (...) On savait que l’on devait animer les côtés, or les deux buts sont venus d’actions sur les flancs. En résumé, ce sont trois points de plus qui nous font du bien. Tout le groupe a donné le meilleur de lui-même, était très motivé à l’emporter. On a mis beaucoup de détermination dans cette rencontre, en produisant notre jeu", déclarait Rudi Garcia à l'issue du match. Cette victoire permet à Lille de pointer à une petite 15e place, mais peut-être n'est-ce que le début ...

LE FLOP : MONTPELLIER

Encore une nouvelle défaite pour les Montpellérains. Mais où vont-il ? Après avoir apporté un bon nul sur la pelouse de Schalke 04 en Ligue des Champions, les hommes de René Girard partaient armés pour battre une vaillante équipe de Evian-TG. Une nouvelle fois, les Héraultais ont du se résoudre à s'incliner sur leur pelouse face aux Haut-savoyards. Alors qu'ils menaient 2-1 à la pause, les joueurs champions de France en titre ont complètement lâché la seconde période au profit des visiteurs emmenés par Khlifa, auteur d'un triplé. Montpellier continue de reculer et pointe désormais à la 16e place, juste devant Evian (17e).

LA DECEPTION : LE CLASICO

Dimanche était la journée des Clasicos : FC Barcelone - Real Madrid, Milan AC - Inter Milan et Marseille - Paris. En Ligue 1 bien sûr, tous les regards étaient tournés vers la dernière affiche. Dans un Vélodrome rempli à bloc, les deux équipes ont rapidement lancé les débats. Ce fût d'abord Gignac qui faisait vibrer l'antre olympienne après s'être joué de Jallet (17e). Mais Ibrahimovic s'empressait de faire taire le Vélodrome six minutes plus tard avant de remettre ça à la 25e minute et de laisser des supporters marseillais médusés. Mais Gignac, encore, répondait à l'attaquant parisien sur corner à la 32e minute. Voilà, le match semble s'être arrêté à ce but. Il y a eu le comportement déplorable de Amalfitano à la mi-temps (une giffle à Matuidi, ndlr), mais au retour des vestiaires la partie a complètement changé. S'il y avait de l'intensité en première période, la seconde a été apathique, pas à la hauteur d'un Clasico français.

LE CHIFFRE : 33

C'est le nombre de buts marqués lors de cette 8e journée de Ligue 1. Soit le total le plus prolifique, pour l'instant, de la saison. Jusqu'à dimanche soir, la 4e journée avait été la plus productive avec 31 buts. La saison dernière, 36 buts avaient été marqués lors de la 38e journée.

ON A ADORE : LORIENT

Opposé à Lyon dimanche en fin d'après-midi, les Merlus et les Lyonnais ont certainement proposé la plus agréable rencontre à regarder du weekeend. Simple dans le jeu, rapide, il a manqué du réalisme dans la finition aux Lorientais pour que le score (1-1) soit plus large. Si Christian Gourcuff déplorait la première mi-temps de ses joueurs, on a quand même vu une équipe qui joue vite et propose du beau jeu. L'égalisation des Bretons est une merveille. Avec ce nul, Lorient reste invaincu cette saison en championnat et continue de taper à la porte du podium (4e place). Et si les Merlus visaient l'Europe cette année ?

Relatifs

From the web