thumbnail Bonjour,

Paris se déplace à Marseille ce dimanche soir (8e journée) dans un Clasico au sommet entre le dauphin et le leader de la Ligue 1. Goal.com vous propose un retour vers le futur.

C'est dans une forme étincelante que Paris et Marseille se présenteront à leur face à face ce dimanche. Les admirateurs de la Ligue 1 auront légitimement l’espoir d’assister à un beau « derby » entre ces deux meilleurs ennemis du championnat français. Connaissant la rivalité qui oppose les deux camps, mais aussi l’enjeu mathématique, il y a fort à parier que le bras de fer sera très disputé, voire même passionné. Même si d’un autre côté, on peut aussi redouter que le duel débouche sur une rencontre insipide, où les défenses prennent le pas sur l’attaque et où la prudence l’emporte sur la prise de risques et d’initiatives. Tous les scénarios sont donc envisageables.

Dans un passé récent, les confrontations entre Paris et Marseille et vice-versa ont plus souvent déçu que plu. Cela étant, il y a eu, quelques rencontres qui ont marqué les esprits. Que ça soit par l’engagement et le suspense qui les caractérisaient, ou alors par les scores fleuves qui les ont sanctionnés. Ainsi, les fidèles du Parc et du Vélodrome ont pu alors se remémorer le bon vieux temps, celui des années 90 lorsque chaque match entre ses deux prestigieuses formations déchainaient les passions, en même temps qu’il coupait la France en deux. La rédaction de Goal.com vous a concocté le Top 5 des Classicos les plus marquants qui se sont joués lors des dix dernières années.

LE TOP 5 DES CLASSICOS DEPUIS 2002
Olympique de Marseille 0-3 Paris SG
09-03-2003 | Match retour du championnat

En mars 2002, lorsque le Paris SG est arrivé à Marseille, il restait sur 7 matches sans victoire et aussi 6 défaites au Vélodrome. Les observateurs n’ont alors pas donné cher de la peau des Franciliens au moment où ils allaient défier leur grand rival sur ses terres. Mais, la réalité du terrain s’est avérée être totalement contraire aux attentes. Complètement décomplexés et porté par un génie, nommé Ronaldinho, les joueurs de la capitale, alors entrainés par Luis Fernandez, ont humilié les Phocéens sur leur pelouse. Au terme d’une rencontre où ils ont été époustouflants, ils se sont imposés sur le score de 3 buts à 0 (!). Il s’agissait alors et jusqu’à aujourd’hui encore de leur succès le plus large dans ce Clasico à l’extérieur. Ronaldinho a été donc le grand bonhomme du match avec deux buts inscrits, dont le dernier à la suite d’un superbe contre qu’il conclut avec la vista dont il a le secret.

   
Paris SG - Olympique de Marseille : 2-1
25-04-2004 | Match retour du championnat

Après sa balade de mars 2003, le PSG a réussi à enchainer pas moins de 8 victoires de suite face à l’OM, toutes compétitions confondues. Et parmi ses succès figuraient celui d’avril 2004 qui porta l’empreinte de Pauleta. L’Aigle des Açores, qui était alors au sommet de son art, a sorti le match de sa carrière et aussi le plus beau but jamais inscrit dans cette affiche. Alors qu’il avait déjà été derrière l’ouverture du score (11e minute), l’attaquant lusitanien a doublé la mise en trompant Fabien Barthez d’un lob sublime alors qu’il se trouvait complètement désaxé près du point de corner. Un véritable chef d’œuvre qui le fit définitivement entrer dans la légende du club parisien. En fin de rencontre, Laurent Battles avait sauvé l’honneur en faveur des Marseillais, mais ça n’a pas suffi pour altérer la déception des Phocéens et le sentiment d’impuissance qu’ils ont éprouvé cet après-midi là.

   
Olympique de Marseille - Paris SG : 1-2
29-04-2006 | Finale de la Coupe de France

En avril 2006 et pour la première fois de l’histoire, l’Olympique de Marseille et le Paris SG se sont donnés rendez-vous à l’occasion d’une finale ; celle de la Coupe de France. Au Stade de France, et à l’issue de jolis parcours, les deux rivaux étaient ultra-motivés à l’idée de s’offrir un trophée, au nez et à la barbe du frère honni. A ce jeu là, ce sont finalement les Parisiens qui ont eu le dernier mot. Plus conquérants et surtout moins inhibés par l’enjeu, les protégés de Guy Lacombe ont su se faciliter la tache en ouvrant le score dès la 6e minute par l’intermédiaire de Kalou. En début de seconde période, Dhorasso portait le score à 2-0. A la 67e, Maoulida a réduit l’écart pour l’OM, mais l’équipe olympienne n’a pu trouver les ressources pour aller chercher l’égalisation. Sans titre depuis 1993, Marseille voyait alors Paris le priver d’une première consécration au SDF. Un revers dont ils ne s’en sont pas remis, puisque l’année d’après ils perdaient de nouveau en finale (contre Sochaux).

   
Olympique de Marseille - Paris SG : 2-4
26-10-2008 | Match aller du championnat

Au bout de plusieurs saisons de disette face au Paris SG, Marseille a commencé à reprendre du poil de la bête face à son ennemi à partir de 2006. Avec un effectif de meilleur qualité et une meilleure stabilité au sein de la barre technique, le club olympien a su aligner quelques succès dans cette affiche. Et en octobre 2008, c’était donc dans la peau d’un favori que l’OM se présentait à ce choc. Sur le terrain, le spectacle a été bien au rendez-vous, mais, à la stupeur générale, il n’a pas été favorable aux locaux. Probablement trop surs d’eux, les joueurs d'Erick Gerets ont sombré devant leurs supporters. Alors qu’ils menaient 2 à 1 à la pause, ils se sont finalement inclinés 4 à 2 en prenant trois buts en seconde période. Une vraie humiliation. Pour la petite histoire, ce Clasico-là, avec ses 6 buts marqués, était le plus prolifique de ces dix dernières années.

   
Paris SG - Olympique de Marseille : 0-3
28-02-2010 | Match retour du championnat

Un an et demi après s’être fait corrigé dans son fief, l’OM s’était déplacé au Parc avec la ferme envie de prendre sa revanche, mais aussi de se relancer dans la course au titre qui l’opposait à Bordeaux. Malgré les incidents qui se sont déroulés en marge de cette partie entre les supporters, les Olympiens n’ont pas manqué à leur devoir. Contre une formation francilienne peu concernée, ils ont dominé les débats de bout en bout, même s’ils ont du attendre la deuxième mi-temps pour tuer le suspense dans cette partie. Auteur du second but de la partie, Lucho Gonzalez avait réalisé un match énorme ce soir là. De l’avis de pas mal d’observateurs, c’était même le seul grand match qu’il a réussi durant son passage en France. Marseille s’imposait, au final, 3-0 (son plus large succès au Parc depuis 1999). Les deux autres buteurs de la partie étaient Ben Arfa et Cheyrou.


A lire aussi :


Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web