thumbnail Bonjour,

Kévin Gameiro a bien profité de sa titularisation contre Sochaux (2-0) pour inscrire un doublé. Découvrez ses déclarations d’après match.


Pour Kevin Gameiro, réduit à un rôle de doublure cette saison après avoir failli partir à Valence cet été, le doublé contre Sochaux est une bouffée d’oxygène après des mois de disette parisienne.

Kevin Gameiro, que ressentez-vous après avoir inscrit ce doublé ?
Je suis très heureux même si le principal, c'est que l'équipe ait gagné. C'est moi qui mets les deux buts, ça fait chaud au coeur, d'autant que j'ai eu le malheur de perdre mon oncle cette semaine et ça m'a permis de penser à lui quand j'ai marqué. Toute ma famille était dans les tribunes. Ce soir, ils doivent être heureux pour moi. Maintenant il faut continuer comme ça, il faut continuer de travailler et saisir sa chance comme je l'ai fait.

Vous n'aviez plus marqué depuis le 11 mars...
Oui, ça fait long... Mais il y a des moments comme ça dans une carrière. Je n'ai jamais rien lâché et j'y crois toujours. Je ne me pose pas de questions. Que je sois remplaçant ou titulaire, j'attends ma chance pour recommencer ce que j'ai su le faire ce soir, même si cela ne sera pas toujours comme ça. C'est toujours dans la tête que cela joue. Il faut être costaud.
«J'ai peut-être un petit bonus pour les prochains matches. Mais si on doit être remplaçant, on le sera.»Comment avez-vous trouvé votre entente avec Ibrahimovic en attaque ?
Cela s'est bien passé. Nous sommes un collectif. En 4-4-2, on a trouvé nos marques avec Ibra qui attire beaucoup l'attention des défenseurs. Ça aide pour le deuxième attaquant, pour prendre l'espace et avoir des occasions.

Pensez-vous que ces deux buts vont changer quelque chose à votre statut de remplaçant ?
Il y a un effectif avec beaucoup de joueurs, le coach fait ses choix. Il faut savoir les respecter. C'est le football. J'ai peut-être un petit bonus pour les prochains matches... Mais si on doit être remplaçant, on le sera. Il faut attendre. Pour l'instant, cela se passe très bien, tout le monde est solidaire, en plus des victoires ça aide. (Sourire parce que Hoarau passe derrière lui et lance à l'attention des journalistes : "Ne l'enflammez pas trop !'') J'espère que cela va continuer. Cette année peut être une très grosse saison pour nous si on ne fait pas les "cons", parce qu'avec tous les joueurs qu'on a, c'est vraiment un réel plaisir de jouer dans cette équipe.»

Relatifs