thumbnail Bonjour,

Titulaire indéboulonnable, pilier d'une défense marseillaise qui ne s'est inclinée qu'une fois cette saison en Ligue 1, Nicolas Nkoulou est la certitude d'un OM qui ne doute plus.


Seul défenseur avec Rod Fanni et Jérémy Morel à avoir disputé l'intégralité des six premiers matches de L1, Nkoulou est le socle autour duquel Elie Baup construit sa défense, devant il est vrai un Steve Mandanda en très grande forme. Car si Fanni a suppléé à deux reprises l'absence de défenseur latéral, le Camerounais a lui toujours évolué dans l'axe en véritable tour de contrôle. Pour un résultat proche de la perfection: l'OM n'a ainsi encaissé qu'un seul but en championnat (contre Rennes, 3-1) pour six victoires. Seul bémol, les quatre buts pris en Europa League mais qui ne portent pas à conséquence avec notamment le bon nul (2-2) obtenu à Fenerbahçe. "On parle souvent des grands défenseurs internationaux qu'on recrute à l'étranger, mais dans notre Ligue 1, Nkoulou est l'un des tout meilleurs", déclarait vendredi un Elie Baup admiratif.

"Un défenseur énorme"

"Il a des relances de qualité, une lecture du jeu qui implique de l'anticipation et cette qualité de défendre debout avec un bon timing. Il n'a en fait que des qualités, c'est un défenseur énorme". Pour ses partenaires, jouer au côté de l'ancien Monégasque né à Yaoundé, est à la fois rassurant et stimulant. "C'est la sécurité sociale. C'est impressionnant, il dégage une telle sérénité. Il est simple et a de bons conseils. J'espère progresser à ses côtés", commentait ainsi récemment le jeune arrière latéral Kassim Abdallah, transféré de Sedan (L2). Arrivé de Monaco (L2) à l'été 2011 pour 3,5 millions d'euros, sans garantie de titularisation, Nicolas Alexis Julio Nkoulou (1,80 m pour 77 kilos) avait vite convaincu Didier Deschamps, au point de rapidement s'imposer en défense centrale, associé à Souleymane Diawara.

Vice-capitaine de l'équipe du Cameroun (32 sélections), très sûr de lui malgré son jeune âge (22 ans), il irradie par sa sérénité et sa maturité. "Quand on réussit ses prestations, on peut se préoccuper de ses partenaires", commentait encore Baup. "En défense, il faut un joueur qui commande les positionnements. Il est un peu aujourd'hui le leader de la défense, c'est un super joueur". Pour autant, Baup veut aussi le protéger et appelle à ne pas le placer sous trop de pression. "Nicolas est jeune et il ne faut pas aller plus vite que la musique... mais plus il avance et plus il a d'implication dans le collectif. C'est le plus important et ça peut aider les partenaires car les quatre défenseurs doivent travailler ensemble". Pour ce faire, Nkoulou possède, assure son entraîneur, les qualités essentielles: "Pour les défenseurs centraux, on parle souvent de paires et ses performances sont aussi liées à celui qui joue avec lui. Depuis le début de la saison, il n'a pas toujours les mêmes partenaires mais il a cette force d'adaptation. Quel que soit son partenaire, il ne change pas de performances!".

Relatifs