thumbnail Bonjour,

Malgré une bonne performance face à l'OL (1-1), le LOSC n'est toujours pas parvenu à remporter une victoire dans son Grand Stade. Une réaction est obligatoire.

Malgré une bonne performance face à l'OL (1-1), le LOSC n'est toujours pas parvenu à remporter une victoire dans son Grand Stade. Une réaction est obligatoire.

Pas de symptome Grand Stade

Après son humiliante défaite contre BATE Borisov (1-3) dans son Grand Stade, le LOSC avait l'obligation de montrer une réaction. Pour son public mais surtout pour l'équipe en elle-même. Objectif pas totalement rempli.  Après avoir longtemps menés au score, les Dogues ont dû concéder le nul à domicile à cause d'un exploit de Lisandro (1-1) en fin de match. Certes, un point c'est toujours mieux que rien. Mais les hommes du Rudi Garcia ont prouvé, une nouvelle fois, qu'ils étaient incapables de remporter une victoire dans leur antre. Bilan ? Zéro succés depuis le début de la saison et leur "déménagement" dans leur enceinte ultra-moderne. De quoi être frustré. « La saison dernière, on a pris plus de points à l'extérieur qu'à domicile donc il n'y a pas de syndrome "Grand Stade" », a néanmoins affirmé le coach après la rencontre.

Présenté comme l'un des principaux favoris du Championnat, le LOSC n'y est pas, ne se trouve pas cette saison. Face à l'OL, les hommes de Rudi Garcia ont vécu une véritable désillusion. Avec un secteur offensif orphelin des deux recrues Martin (blessé à l'adducteur gauche) et Kalou (suspendu), la tache du Losc était compliquée mais les joueurs de Rudi Garcia peuvent s'en vouloir tant ils ont maîtrisé les débats. Après ce nouveau match nul, le club nordiste reste empêtré dans la deuxième partie du classement (12e).


Il y a désormais urgence pour les Lillois, afin d'éviter de sombrer et éloigner le spectre de la crise. Mais Rudi Garcia reste confiant. «On a vu la différence entre une équipe en pleine réussite et une qui ne l'est pas. Il aurait fallu être plus précis dans la dernière passe et dans la finition. Il ne faut toutefois pas oublier qu'il nous manquait Martin, Kalou et Béria. On fait avec notre effectif du moment. On était un peu court sur le plan offensif pour garder un haut niveau jusqu'au bout. Je suis très déçu pour les joueurs qui ont fait le match que j'attendais d'eux. On avait de l'envie et de la fierté. Il faut poursuivre dans cette voie là. Si on continue comme ça, on va en gagner beaucoup des matches ». Une victoire, dès vendredi prochain à Rennes, semble indispensable pour retouver confiance.
 
 

Relatifs

From the web