thumbnail Bonjour,

Tenu en échec sur sa pelouse par Saint-Etienne (1-1), Montpellier a subi une nouvelle déconvenue vendredi soir. Le Champion de France n'a toujours pas gagné à domicile.

Il fallait remonter à la saison 2001-2002 pour trouver un début de saison aussi compliqué de la part d'un tenant du titre. C'était le FC Nantes, champion inopiné de l'année 2001. Et même si Montpellier savait à quoi s'attendre, on peut quand même s'étonner de voir le Champion de France rester sur une seule petite victoire en six matches de championnat cette saison. Pis, les hommes de René Girard n'ont toujours pas remporté le moindre succès à la Mosson, où ils étaient pourtant si irresistibles la saison dernière. Analyse.

Chaque match a son histoire

Il serait réducteur d'affirmer que la rencontre de vendredi face à Saint-Etienne est dans la lignée de la défaite alarmante à Reims (3-1), une semaine plus tôt. Entre temps, il y a eu un revers face à Arsenal (1-2) dans la prestigieuse Ligue des Champions, qui s'avérait, à première vue, fédérateur au vu de la prestation globale de la Paillade. Face au promu rémois, les hommes de René Girard avaient certainement ce match de gala en tête, qu'ils en aient conscience ou pas. Mais contre Saint-Etienne, il y a fort à parier que les organismes étaient sur la corde raide après les joutes européennes. Chaque match a son histoire et sa problématique, surtout lorsqu'il est rapproché d'une rencontre de Ligue des Champions, puisant autant d'énergie physique que mentale dans les troupes. Même les clubs habitués à la C1 n'ont pas toujours surmontés ce problème...



René Girard, de son côté, n'a pas hésité à fustiger le calendrier. Montpellier a joué mardi et vendredi, tandis que le Paris Saint-Germain, qui a également disputé son match européen mardi, reprend le pain quotidien de la Ligue 1 ce samedi. Girard avait déjà annoncé la couleur dès la connaissance du programme, ce n'est pas le match d'hier qui lui a fait changer d'avis. "Je constate tout simplement qu’il y a un problème d’équité. On a beaucoup moins de récupération que le PSG. Je trouve ca complètement illogique. Ca plait ou ca ne plait pas, mais c’est comme ca.", a clamé le technicien après la rencontre en conférence de presse. Dans les faits, le MHSC a mis du temps dans cette rencontre. Il a même fallu attendre le second acte pour voir le Champion retrouver sa maîtrise collective. Mais c'est Saint-Etienne qui a ouvert le score et condamné la Paillade à pousser pour arracher un match nul laborieux. Les Verts auraient même pu espérer mieux si Yanga-Mbiwa avait été sanctionné pour une coup de coude sur Hamouma. Cette nervosité palpable ne reflète pas le meilleur visage des Champions de France, qui devront réagir rapidement en Ligue 1 pour remonter rapidement la pente.

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs