thumbnail Bonjour,

De la nouvelle désillusion de Montpellier, à la confirmation de l'OM, retrouvez les enseignements de la cinquième journée de Ligue 1.

De la nouvelle désillusion de Montpellier, à la confirmation de l'OM, retrouvez les enseignements de la cinquième journée de Ligue 1.

L'OM et l'OL continuent de cartonner

De toute son histoire, l'OM n'avait jamais trouvé le moyen de remporter ses cinq premiers matches de championnat. C'est désormais chose faite ! Le club phocéen, évidemment leader du championnat, vient de signer un nouveau record en remportant une victoire logique à Nancy (1-0) dimanche. Largement supérieurs, les hommes de Baup n'ont pas brillé mais ont assuré l'essentiel grâce à un but de Jordan Ayew. Un but qui coûte cher aux Lorrains qui se retrouvent désormais au bord de la zone rouge (17e). Pour André Pierre Gignac, le record en lui même n'a pas d'importance. « On s’en fout du record. Ce qui importe, c’est qu’on prenne le plus de points possible, assure l’attaquant marseillais. On va avoir des difficultés puisqu’on va avoir les matchs de Ligue Europa qui arrivent, on va jouer tous les trois jours, on va enchaîner. Il faut donc prendre le plus de points possible. Maintenant ce qu’on fait c’est déjà très bien », a confié l'ex-toulousain.

De son côté, l'OL suit l'OM de très près, avec seulement deux points de retard ! Avec un départ presque aussi parfait, les hommes de Rémi Garde ont signé leur quatrième victoire en cinq matches lors de leur déplacement à Ajaccio dimanche (2-0). Malgré son mercato agité, avec de nombreux départs afin d'alléger les finances, Lyon réalise donc un début de championnat très satisfaisant. " 13 points sur 15, c'est bien. Nous avons joué trois à Gerland sur cinq journées. Nous venons d'enchaîner deux victoires à domicile, ce qui n'est jamais facile avant un 3e match, jeudi dans une autre compétition. Il est bien d'avoir débuté de cette manière. Nous rencontrerons encore d'autres équipes présumées plus faibles. Je pense que nous avons été sérieux", confiait le coach après la rencontre. Pour Ajaccio, en revanche, c'est la douche froide. Et l'entrée d'Adrian Mutu, qui est entré à l'heure de jeu pour disputer son premier match en Ligue 1, n'aura pas changer grand chose pour l'actuel 14e de Ligue 1.

Paris enchaîne, Lille flanche

Après un départ assez timide en championnat, le PSG montre enfin de quoi il est capable. Face au TFC (7e), invaincu depuis le début de la saison, les hommes de Carlo Ancelotti ont sécurisé une précieuse victoire au Parc des Prince (2-0). Et bien sûr... Ibrahimovic s'est une nouvelle fois illustré. L'international Suédois en a profité pour consolider son statut de meilleur buteur avec une 5e réalisation. Le PSG, désormais 4e avec 9 points, va s'attaquer à la Ligue des Champions. Cela fait huit ans que Paris n'a plus entendu résonner l'hymne mythique de la compétition européenne dans son antre. Face au Dynamo Kiev mardi, Ibrahimovic estime que le club de la capitale est prêt. "Je pense que le PSG est prêt pour la Ligue des champions. Ça commence maintenant. Si on débute bien ce mois, on sera bien lancé et ce sera plus facile pour nous dans les mois qui viennent. Ce n'est que le début, on a gagné les deux derniers matches, j'espère qu'on continuera comme ça. Plus on jouera, mieux on sera."

Lille , en revanche, a déjoué avant d'affronter Bate Borisov. Et les Dogues (11e) peuvent s'en vouloir. Il ont finalement concédé la nul (1-1) en toute fin de match à Troyes (20e) car il ont une nouvelle fois pas su tenir un match qu'ils contrôlaient. De quoi être frustré. " Il faut bien récupérer pour mercredi, mais avec des matches nuls on n'avance pas, c'est ça le problème. On en est au troisième en cinq matches. De manière générale, un nul à l'extérieur n'est jamais un mauvais résultat mais vu la physionomie du match, ça l'est. On n'est pas assez entreprenant devant. Il aurait fallu ne faire aucun cadeau à l'équipe adverse pour l'emporter. J'espère que ça nous servira de leçon pour toute la saison. Beaucoup communiquer, c'est quelque chose que je leur dis souvent", confiait Rudi Garcia en conférence de presse.

Montpellier et Rennes, au bord du gouffre

Qu'est-ce qui arrive au champion de France en titre ? Montpellier, actuel 16e de Ligue 1, compte déjà trois défaites pour une seule victoire cette saison. Pire. La défense semble être une véritable passoire, avec la bagatelle de 8 buts encaissés en cinq matches. Face à Reims, c'était l'occasion idéale de se relancer... Mais une fois encore, le MHSC  a échoué en s'inclinant (3-1) chez le promu. De quoi avoir des regrets. C'est un René Girard consterné qui est apparu en conférence de presse après la rencontre. "Il faut qu'on revienne à des choses beaucoup plus terre à terre, aux fondamentaux du football. Je ne dis pas qu'ils ont chopé le "teston", mais on a perdu nos valeurs. Je pèse mes mots, mais on peut avoir honte de nous ce soir. Ça fait partie du métier, mais là, c'est un très mauvais moment. On a tout fait pour ne pas gagner ce match. Je suis très déçu. Je n'ai pas pour habitude d'incriminer mes joueurs, mais ce qui nous arrive en ce moment est assez désolant. On fait une première mi-temps pas trop mal, mais bon". La crise semble bel et bien ouverte à quelques jours du retour de Giroud dans son ex-club.

Les choses ne vont guère mieux du côté de Rennes. Elles sont même pire. Les défaites s'enchaînent et le club ne parvient pas à relever a tête. Lors du Derby breton face à Lorient dimanche, les rennais ont une nouvelle fois échoué (2-1) alors que les Merlus étaient pourtant réduits à 9. Un échec lourd de sens. Car les hommes de Frédéric Antonetti sont désormais relégables (18e, avec seulement 3 pts). En cinq journée de Ligue 1, ils viennent d'aligner leur quatrième défaite  (Lyon, Bordeaux et Marseille et Lorient). Leur seule victoire de la saison ? Face à la modeste équipe de Bastia. La situation est inquiétante mais Frédéric Antonetti ne devrait - pour le moment - pas démissionner ou se faire virer. Du côté des Merlus, c'est Traoré qui a impressionné. Auteur de deux coups de canon, il a grandement aidé Lorient  à décrocher la 3e place du classement !

En bref...

Bordeaux (5e) rentre lui dans le rang après son 3e nul consécutif (0-0) à Valenciennes (6e). Convaincu de pouvoir battre Sochaux après avoir gagné 4-0 et 3-0 lors de ses deux derniers matches, Saint-Etienne a au contraire été surpris par des Lionceaux revanchards, portés par l'abattage du gardien Pouplin, mis sur orbite par un retourné de Doubaï (1-0) et surtout bien aidés par l'exclusion de Brison dès la 10e minute. Sochaux s'offre de l'air et en profite pour ne plus être dernier (19e). Quant aux Verts, ils sont privés de décollage (9e). Respectivement vainqueurs 3-0 de Bastia et 4-2 de Brest, Evian (15e) et Nice (10e) ont enfin ouvert leur compteur victoire. De fait, seul la lanterne rouge Troyes se retrouve encore donc sans victoire en L1.

 

Relatifs