thumbnail Bonjour,

Malgré un nouveau revers face à Lorient dimanche, l'entraîneur du Stade Rennais, Frédéric Antonetti, devrait garder son poste.

Malgré un nouveau revers face à Lorient dimanche, l'entraîneur du Stade Rennais, Frédéric Antonetti, devrait garder son poste.

"Trouver des solutions"

Rien ne va plus à Rennes. Les défaites s'enchaînent et le club ne parvient pas à relever a tête. Lors du Derby breton face à Lorient dimanche, les rennais ont une nouvelle fois échoué (2-1) alors que les Merlus étaient pourtant réduits à 9. Un échec lourd de sens. Car les hommes de Frédéric Antonetti sont désormais relégables (18e, avec seulement 3 pts). En cinq journée de Ligue 1, ils viennent d'aligner leur quatrième défaite  (Lyon, Bordeaux et Marseille et Lorient). Leur seule victoire de la saison ? Face à la modeste équipe de Bastia. La situation est inquiétante. Certes, le Stade Rennais n'a affronté quasiment que des gros calibres.... Néanmoins, il réalise sa plus mauvaise entame de Championnat depuis sept ans.

Dimanche, les Bretons ont été incapables de vraiment mettre en danger leur adversaire, hormis dans le premier quart d'heure (tir de Montaño sur le poteau, 2e) et lors des vingt dernières minutes. Une incapacité offensive qu'il faudra absolument régler pour sortir de la zone de relégation et se donner un peur d'air. Que l'entraîneur Corse se rassure cependant. Malgré la quatrième défaite de son équipe en cinq journées, le manageur général du club breton, Pierre Dréossi, a assuré qu'il n'était menacé. "Non (Antonetti n'est pas mencacé). Aujourd'hui, il faut trouver des solutions ensemble, avoir confiance en cette équipe, que ce soit l'entraîneur, les joueurs ou l'ensemble du club, qui a toujours eu de bonnes réactions l'an dernier. Et j'attends cette réaction."

Antonetti, qui effectue sa quatrième saison aux commandes du Stade Rennais, a de son côté exclu de démissionner. L'ex coach de l'OGC Nice garde confiance et estime qu'avec beaucoup de travail, so équipe pourra retrouver le goût de la victoire. "Je sentais qu'on allait me poser la question, mais je la voulais un peu plus directe. Vous vous trompez d'interlocuteur, je ne peux pas me virer tout seul. Moi, je mets le bleu de chauffe et je travaille. Mais il faut trouver des solutions, cela peut être une solution... Je crois au travail, j'y mets tout mon coeur mais ce n'est pas suffisant. Mais ce sont des questions qui ne m'appartiennent plus. Démissionner ? Jamais. J'ai connu des moments difficiles, je les ai surmontés et en suis sorti plus fort", a ajouté Antonetti.  Travailler est nécessaire. Mais recadrer l'équipe l'ait également.

 

Relatifs

From the web