thumbnail Bonjour,

Sur le terrain synthétique de Nancy, l’OM veut prolonger ce dimanche sa belle série en championnat. Baup et ses hommes n’avancent plus masqués.

S’ils espéraient pouvoir travailler dans la tranquillité pour cette saison qui était censée être celle de la transition, c’est manqué pour les Marseillais. Il faut dire que le club olympien ne s’y est pas très bien pris dans cette optique en remportant l’ensemble de ses quatre premiers matches de championnat. Avec ce carton plein, il est non seulement le leader actuel de la Ligue 1, mais aussi la formation qui suscite le plus d’admiration. Au regard des difficultés par lesquelles elle a dû passer ces derniers mois et des moyens limités qui sont les siens. Les Phocéens se plaisent assez dans ce rôle. Au point de se prendre au jeu et viser un prolongement de sa belle série de victoires.

Baup n’oublie pas l’identité du jeu

Parmi les joueurs qui incarnent le mieux cette ambition retrouvée de l’équipe marseillaise, il y a André Ayew. Le Ghanéen avait des envies d’ailleurs cet été. Mais, maintenant que le mercato est fini et qu’il est parti pour accomplir une troisième saison de suite du côté de Vélodrome, il est totalement impliqué dans le projet collectif. Les propos qu’il a tenus avant le déplacement à Nancy ce dimanche l’illustrent parfaitement : « On doit prendre match par match, le match de Nancy est un match comme les autres. Il faut être conquérant, serein, et tout faire pour faire un résultat ». Un discours validé par son entraineur, Elie Baup : « Quand on est dans une bonne série, même si on est un peu fatigué, même si c’est dur, on n’a pas envie de s’arrêter, c’est humain ».

Le coach à la casquette commence à se remémorer ce que c’est de flirter avec le haut de tableau. Champion de France avec Bordeaux en 2009, il sait que cette position requiert une certaine exigence. Il en dévoile surtout les aspects positifs. « La pression, moi, je ne pense pas à ça. Aujourd’hui, je pense à quelle équipe je vais aligner à Nancy, certifie-t-il. Je pense à comment gagner, comment arriver à prendre des points. Je crois en mon équipe et j’ai toujours l’ambition et la volonté d’aller chercher des résultats ». En l’occurrence, il s’agit d’aller glaner une cinquième victoire de rang. Ce qui serait constituerait un record pour le club en début de championnat. Ayew : « On n’y pense pas. Après c’est toujours bien de battre des records quand on en a l’opportunité. Mais ce qui est important, c’est de voir où en est à la 38e journée ».

L’envie de rester au sommet va visiblement se marie visiblement avec une certaine modestie. D’autre part, et avant même de songer à un quelconque objectif comptable, c’est surtout une identité de jeu que l’OM aspire à retrouver en cette saison 2012/2013. « Notre identité doit être forte dans le jeu, dans l'utilisation du ballon, prévient Baup. Dans l'aspect mental, il faut que l'on ait tous envie de se surpasser, tout en ayant cette fierté et cette envie d'appartenir à l'Olympique de Marseille. Les joueurs ici sont fiers et heureux de porter ce maillot, ils s'identifient à l'OM. Le club doit être tourné vers le football populaire, avec le respect et une identité avec ce maillot ». Si en plus d’être performant, Marseille arrive à recouvrir les vertus qui font sa réputation, nul doute que son futur sera des plus radieux.



A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs