thumbnail Bonjour,

Cinq rencontres de la 3e journée de Ligue 1 se sont jouées ce samedi à partir de 20h. Découvrez l’ensemble des résultats enregistrés.

3e journée de Ligue 1 :

La victoire du courage

Reims – Sochaux :
1-0
But : Banana (93e csc)

Il fallait remonter à 20 mars 1975 pour trouver trace d’un succès de Stade de Reims en Ligue 1. Une longue attente à laquelle le club champenois a réussi à mettre fin ce samedi. Dans son enceinte d’Auguste-Delaune, le promu s’est offert le scalp de Sochaux. Une victoire qui fut cependant longue à se dessiner. Ce n’est même qu’à la 93e minute de jeu qu’elle fut validée suite à une réalisation contre son camp de Banana. Ce fut cependant loin d’être immérité. Face à une équipe doubiste rapidement réduite à dix suite à l’expulsion de Sebastian Corchia (36e), les locaux ont fait l’essentiel du jeu et ils auraient pu connaitre la délivrance beaucoup plus tôt s’ils s’étaient montrés plus réalistes dans leurs actions offensives. A l’instar notamment de Kamel Ghilas, qui avait manqué un pénalty. Mais, il n’y aura finalement aucun regret à nourrir pour Hubert Fournier et ses hommes.

Toulouse n’a pas forcé

Nancy – Toulouse : 0-1
But : Mou. Sissoko (11e)

A Marcel-Picot, Nancy croisait le fer avec Toulouse. Un duel entre deux formations invaincues. Il a tourné à l’avantage des Violets et assez rapidement. La bande à Casanova a trouvé la faille dès la 11e minute de jeu grâce à Moussa Sissoko. L’international français inscrivait le 20e but de sa carrière en Ligue 1 d’une jolie frappe croisée du droit. Avec un but d’avance, le Téfécé n’avait plus besoin de faire le jeu surtout après que l’ASNL ait été réduit à dix. L’équipe lorraine perdait André Luiz sur expulsion. Toulouse en mode gagne petit donc que n’a pas vraiment apprécié Alain Casanova. « On a été trop statiques en seconde période » a-t-il déclaré à la fin du match.

Valenciennes irrésistible

Valenciennes – Ajaccio : 3-0
Buts : Samassa (16e), Nery (58e), Oberhauser (80e csc)

Malgré un bon départ de championnat (4 points pris en deux matches), Valenciennes avait besoin de se rassurer ce soir face à Ajaccio. Les Nordistes et dans des proportions assez conséquentes. Face à une équipe d’AJA à court d’idées et aussi diminuée numériquement après l’expulsion de Pierazzi dès la 37e minute de jeu, les protégés de Daniel Sanchez n’ont eu aucun mal à dérouler. Préféré à Aboubakar, Samassa a été le premier à faire trembler les filets en reprenant de la tête un centre de Danic. Le deuxième but, le plus beau, a été signé Néry. Tout juste arrivé à VA, l’ex Manceau a réussi un festival dans la défense corse avant de tromper Ochoa. Le portier mexicain s’est blessé sur le coup et a dû céder sa place à l’inexpérimenté Oberhauser. La première de ce dernier en L1 a été ratée, avec un but contre son camp pris à la 80e suite à une reprise de Foued Kadir.


Coup d’arrêt pour Lorient

Troyes – Lorient : 2-2
Buts : Nivet (4e), Obbadi (52e); Barthelme (18e), Mvuemba (62e s.p.)

Après avoir accroché le PSG (2-2) et avoir battu Montpellier (2-1), Lorient partait favori face à Troyes. Un statut que les Merlus ont eu du mal à honorer. En terre auboise, ils ont été menés deux fois à la marque et ils n’ont pu, au final, faire mieux que match nul. L’expérimenté Benjamin Nivet a ouvert la marque dans ce match d’une superbe frappe lointaine, malgré un angle compliqué. Barthelmé lui a ensuite rétorqué un quart d’heure plus tard. Bis repetita en seconde période, avec un deuxième but de l’ESTAC qui fut l’œuvre d’Obbadi et la réponse d’Arnold Mvuemba dans la foulée. Le défenseur, annoncé en partance pour l’OM, a sauvé le point du nul en scorant sur pénalty suite à une faute de N’Goyi sur Jouffre.

Rennes retrouve des couleurs

Rennes – Bastia : 3-2
Buts : Alessandrini (22e), Pitroipa (40e), M'Vila (84e)

Avec un zéro pointé à l’issue des deux premières journées, Rennes n’avait d’autres choix que de s’imposer lors de l’accueil de Sporting Bastia. Les Bretons l’ont fait, mais non sans mal. Le but de la délivrance n’est survenu qu’à la 84e minute de jeu et fut l’œuvre de Yann M’Vila. Lors de ce qui était peut-être son dernier match sous les couleurs rouges et noires, l’international français a offert la victoire aux siens d’une superbe frappe de loin, légèrement déviée par Mevlut Erding. Auparavant, Bastia, bien que jouant à 10 contre 11 suite au rouge pris par Ilan (54e), avait recollé deux fois au score. Marque, qui profita d’une grossière erreur de Costil, a répondu à un but d’Alessandrini. Puis, Sylvain Marchal, d’une jolie tête dos au but, a mis le but de 2-2, annulant celui inscrit par Pitroipa à cinq minutes de la pause.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs