thumbnail Bonjour,

Buteur décisif face à Rennes (1-0) samedi, l’international français a confirmé ce que ses matches estivaux ont laissé augurer, à savoir qu’il est en très bonne forme.

Avec Yoann Gourcuff, on ne sait jamais à quel saint se vouer. Mais, en ce début de saison 2012-13, nous serions bien tentés d’avancer que l’ancien grand espoir du football français est sur la bonne voie en vue de retrouver le niveau qui était le sien à Bordeaux. Au bout de deux années très décevantes à l’OL, l’international tricolore a donné l’impression cet été d’avoir retrouvé le plaisir de jouer en même temps qu’un niveau physique optimal. Une impression qui s’est largement vérifiée ce samedi lors du premier match de Ligue 1 à Rennes. Sur sa terre natale, Gourcuff a produit une prestation des plus encourageantes et elle fut matérialisée par un but. Son premier à l’extérieur en championnat depuis l’exercice 2008-2009.

Garde voit un joueur et un homme nouveau

Il a fallu un petit quart d’heure seulement au numéro 8 de l’OL pour tromper Bruno Costil, le portier rennais. A la manière d’un avant-centre, et après avoir échappé à la vigilance des défenseurs adverses,  il est allé cueillir du bout du pied un centre parfait de son pote Jimmy Briand, un autre ancien de la maison rennaise. Une exécution simple et limpide qu’on ne l’a plus vu réussir depuis des lustres. Certes, ce n’est qu’un geste, mais il démontre l’efficacité et le sens du placement dont il a fait montre. Remi Garde, l’entraineur, a apprécié en tous cas : « Yoann a mis un joli but et bien travaillé pour le collectif. C’est très encourageant pour lui ». Des propos qui ressemblent assez à ceux qu’il a tenus à l’issue du Trophée des Champions.

A New-York, pour rappel, Gourcuff avait déjà été très en vue face à Montpellier. Auteur d’une passe décisive et d’une frappe sur la transversale sur coup franc, il avait pleinement contribué au succès des siens. Interrogé à ce moment là sur les secrets de son brillant retour, il avait concédé : « J'ai retrouvé mon intégrité physique après avoir réalisé une préparation complète, ce qui ne m'étais pas arrivé depuis longtemps, et c'est le plus important.» Soit, mais est-ce que ce point explique tout ? Pour Garde, il y a une autre raison à ce début de métamorphose : «Je n’ai jamais détaché le footballeur de l’homme. Aujourd’hui, l’homme est mieux dans sa tête, et inévitablement, cela rejaillit sur le footballeur. Yoann est plus simple et naturel dans son comportement depuis la reprise. Il fait montre d’un état d’esprit nouveau.»

Dire que Gourcuff va redevenir ce joueur qui brillait de milles feux chez les Girondins et qui faisait souffrir toutes les défenses de la Ligue 1 serait quelque peu exagéré aujourd’hui. Toutefois, et une fois n’est pas coutume, toutes les indications font penser qu’il en a emprunté le chemin. Mentalement, il s’est visiblement donné les moyens pour rebondir et il ne reste plus qu’à prier pour que les pépins physiques l’épargnent enfin. Sachant que cela fait quatre ans qu’il n’a plus joué plus de 30 matches en une saison, ça serait déjà une victoire, en soi, que de pouvoir atteindre ce chiffre de nouveau. Enfin, si toutes ces conditions sont réunies, il y aura peut-être la cerise sur le gâteau, à savoir un retour en Equipe de France. Mais on n’en est, bien sûr, pas encore là. Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. Et le départ réalisé par Gourcuff laisse place à tous les espoirs.



A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs