thumbnail Bonjour,

Goal.com poursuit sa présentation de l’ensemble des clubs de Ligue 1. Après Rennes, focus sur Bordeaux.

Les fantômes du passé semblent désormais bel et bien loin des Girondins de Bordeaux. Après avoir ramé pendant deux ans, les Bordelais ont montré la saison passée qu'ils avaient de la ressource. Et ça, ils le doivent beaucoup à Francis Gillot. Surpris de finir à la 5e place du classement, synonyme d'Europa League, les Girondins, emmenés par Ludovic Obraniak, devront tenir leurs promesses cette saison. En visant le podium cette fois-ci ?

La saison dernière et ce qui a changé :

Les hommes de Francis Gillot ont surpris beaucoup de monde en décrochant une inéspérée cinquième place. Derniers au soir de la 14e journée, les Bordelais auraient pu viser le podium s'ils ne trainaient pas derrière eux un bilan à l'automne presque catastrophique. Emmenés par Ludovic Obraniak, les Girondins ont réussi à se relever après deux années compliquées. Le départ de Laurent Blanc en 2010 a laissé des traces, celui de Jean Tigana est plus anecdotique. Mais aujourd'hui, Francis Gillot a réussi à faire du bien aux joueurs. Si la tactique sur le terrain n'est pas franchement séduisante à regarder, elle est efficace. Du moins, elle l'a été en deuxième partie de saison (11 victoires, 5 nuls, 3 défaites), tenant en échec des équipes comme Paris (1-1, 29e journée) ou s'imposant finalement face à Lille dans un match à rebondissement (5-4, 23e journée). Si Yoan Gouffran a eu du mal à s'imposer, il fait désormais partie des joueurs sur qui l'ancien entraineur de Sochaux s'appuie. Mais il n'est pas le seul. Le recrutement estival pour la saison 2011-2012 a été très bon pour les Girondins de Bordeaux. il y a Obraniak, mais il y a aussi Mariano qui n'a pas tardé à vite s'intégrer dans le groupe. Pour la saison à venir, l'effectif reste inchangé. Pendant ses matchs de préparation, Francis Gillot a montré sa volonté de se tourner vers une formation plus offensive pour l'exercice 2012-2013. Pour balayer les critiques sur ses mises en place tactiques jugées trop défensives, bien que efficaces, la saison dernière ? Sûrement.

Système et style de jeu

Beaucoup de critiques et d'étonnement ont été ressentis l'an passé sur le système et le style de jeu des Girondins de Bordeaux. Francis Gillot se repose sur un 3-5-2 avec Marc Planus, Michaël Ciani et Henrique derrière, Trémoulinas et Mariano sur les côtés, l'un descendant pour couvrir les centraux si nécessaire, et un milieu à trois avec N'Guemo, Obraniak et Plasil. Devant, Maurice-Belay et Gouffran reçevaient les ballons des latéraux ou des milieux. Pourtant, l'entraineur n'a jamais hésité à changer son système en cours de match pour passer au 4-4-2. Si ce sytème a été critiqué à cause de son côté trop défensif, il a été efficace face à des équipes comme Lyon, Toulouse et Lille.

L’homme à suivre :

Ludovic Obraniak :
Après avoir disputé son premier Euro avec la Pologne en juin dernier, Ludovic Obraniak espère être aussi décisif que la saison dernière. Bordeaux doit son renouveau en partie grâce à lui. Indispensable et efficace, l'ancien lillois s'est vite imposé au sein de l'effectif de Francis Gillot, devenant le leader offensif du 11 bordelais.

Equipe-type :

Carrasso – Mariano, Planus, Ciani, Trémoulinas – N’Guémo, Plasil, Obraniak, Jussiê – Gouffran, Maurice-Belay

Recrutement :

Arrivées : Maxime Poundje (Nîmes, retour de prêt)
Départs : Evan Chevalier (GFC Ajaccio, prêt), Grzegorz Krychowiak (Reims), Anthony Modeste (Bastia, prêt), Emiliano Sala (Orléans, prêt), Salif Sané (Nancy), Vujadin Savic (Dynamo Dresde, prêt)

Le calendrier du mois d’aout :

1e journée (samedi 11 août) : Evian TG - Bordeaux
2e journée (19 août) : Bordeaux-  Rennes
3e journée (26 août) : PSG - Bordeaux
4e journée (2 septembre) : Bordeaux - Nice

L'objectif :

La 5e place européenne est anecdotique pour les Girondins de Bordeaux. Francis Gillot espère que ses hommes feront aussi bien que la saison dernière. Avec un effectif inchangé, Bordeaux devra se concentrer dès le début de la saison, ce qui n'était pas le cas l'an passé. L'objectif pour les Girondins sera de faire partie du top 5, bien entendu, et pourquoi pas venir se mêler à la lutte pour le podium ?

La côte Goal.com :

***

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1


Relatifs

From the web