thumbnail Bonjour,

Le milieu de terrain brésilien du PSG a eu une conduite déplorable à sa sortie du terrain lors du match contre le Barça. Ses jours dans la capitale sont comptés.

Décidément, Nenê est irréductible. Qu’il soit performant ou pas, qu’il joue dans une grande équipe ou moyenne, qu’il en soit la star ou un élement comme les autres, le Brésilien a toujours un problème avec le respect des valeurs collectives. Alors qu’il s’est fait déjà souvent tiré les oreilles par le passé, le joueur de 31 ans a une nouvelle fois « dérapé » samedi à l’occasion du match amical disputé par son équipe du PSG face au Barça. Bien que titularisé par Carlo Ancelotti, l’ex Monégasque n’a que très peu goûté au fait qu’il soit remplacé dès la pause (par Kevin Gameiro) et il n’a pas manqué de le faire savoir. Plutôt que de rester sur le banc, il a choisi d’aller prendre sa douche et rentrer ensuite directement chez lui. Un comportement capricieux qui ne va certainement pas être passé sous silence par ses dirigeants.

Le divorce est plus que probable

Le Parisien révèle aujourd’hui dans ses colonnes le « ras-le-bol » affiché par Nenê lors de ce qui n’a été pourtant qu’un match amical, même s’il s’agissait d’une partie de gala. Il a ainsi prouvé qu’il avait toujours beaucoup de peines à accepter la concurrence et aussi les choix du coach, qu’il s’appelle Antoine Kombouaré ou Carlo Ancelotti. Le technicien italien ne s’est pas encore exprimé sur le sujet, mais le connaissant, il est presque certain que ce genre d’attitude ne sont pas de nature à le laisser insensible. Dès son arrivée au Parc, et vu le nombre important de joueurs à égo qui l’entouraient, il avait insisté sur la nécessité pour chacun de penser d’abord à l’équipe plutôt qu’à l’intérêt individuel. Un discours que Nenê n’a visiblement pas saisi. Ou alors, les pulsions naturelles de ce dernier sont progressivement revenues au galop.

Meilleur buteur de la Ligue 1 la saison dernière (avec Giroud), Nenê n’avait aucune raison de redouter une mise à l’écart en ce début de saison et ce malgré les arrivées d’Ezequiel Lavezzi et Zlatan Ibrahimovic. Pendant les matches de préparation, il a bénéficié d’un temps de jeu important et Leonardo, le directeur sportif du club, lui avait rappelé sa confiance. La donne pourrait désormais changer et cela ne surprendra certainement pas grand-monde. Paris voulant devenir, à court terme, un grand club européen, cela passe d’abord par la construction d’une équipe compétitive mais aussi unie, où les brebis galeuses ne sont pas désirables. Aussi doué soit-il, Nenê serait de trop au sein de cette formation s’il ne se décide pas à faire comme tout le monde et surtout à ne pas en faire seulement à sa tête. Mais c’est peut-être trop demandé pour lui.

Après deux années passées à Paris, qui figurent parmi les meilleures de sa carrière, Nenê a de fortes chances, à moins de formuler rapidement des excuses, de faire ses valises pour une autre destination. Un divorce dont il sera le principal perdant. Vu son âge (31 ans), il n’a plus vraiment la cote dont il disposait auparavant. Cet été, seul le Galatasaray d’Istanbul s’est concrètement manifesté dans l’espoir de l’enrôler, tandis que Lille l’a brièvement sondé avant de se raviser rapidement. Le seul avantage qu’il a c’est d’avoir un contrat qui s’achève en 2013. Un contrat qui, soit dit en passant, il espérait voir prolongé. Avec sa petite scène de ce week-end, il est logique de penser que son attente n’est pas prête de prendre fin. N’est-ce pas Leonardo ?

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web