thumbnail Bonjour,

Goal.com continue son tour d'horizon des clubs de Ligue 1 avec le FC Sochaux-Montbéliard. Le club doubiste vise avant tout le maintien, et pourquoi pas une place dans le top 10.

Le FC Sochaux-Montbéliard part dans l’inconnue. Après une saison surprenante il y a deux ans qui aura vu les Lionceaux accrocher une place européenne, le club a frôlé le pire lors du dernier exercice, végétant dans la zone de relégation une bonne partie de l'exercice. Emmené par Eric Hély, arrivé en cours de route pour redresser la barre, le navire sochalien cherchera à ne plus naviguer en eaux troubles cette année. Mais sans Marvin Martin, son métronome parti à Lille, ce club historique et formateur part dans l’incertitude.

La saison dernière et ce qui a changé :


Le dernier exercice a mis en exergue un véritable problème d’efficacité. Le fond de jeu du club doubiste a toujours été présent, mais les coéquipiers de Damien Perquis ont éprouvé des difficultés dans les deux zones de vérité. Avec 40 buts marqués, l’attaque a fait le job, mais  ce total n’était pas suffisant au vue du potentiel offensif sochalien. Pour la défense, le constat est sans appel. 60 buts encaissés, 18ème défense de Ligue 1, l’arrière-garde doubiste ne s’est pas montrée à la hauteur durant sa dernière campagne.

On n’occultera pas les cas Maïga et Anin, qui n’ont rien arrangé dans la cohésion collective du groupe. Les deux joueurs ont maintenant quittés le Doubs, et le club semble vouloir prendre un nouveau départ. Sans Marvin Martin non plus, son meilleur joueur parti à Lille. Pour la saison à venir, le club franc-comtois va devoir retrouver un peu de constance et de rigueur pour s’éviter de nouvelles frayeurs. Le recrutement a donc été axé sur quelques éléments expérimentés (Kanté, Daf, Contout…), même si les jeunes pousses formés au FCSM, à l’image des Butin et autres Nogueira, auront toujours leur carte à jouer.

Système et style de jeu :

Si le système sochalien ne semble pas figé, Eric Hély devrait tout de même opter pour un schéma à une pointe, même si l’association de deux attaquants s’est souvent produite lors des dernières saisons. Sur le plan de l’animation, les principes resteront les mêmes, à savoir un football de possession basé sur du mouvement et des combinaisons. Sochaux ne peut guère faire autrement, au vue des gabarits de ses éléments offensifs, même si l’arrivée de Roy Contout pourrait renforcer l’efficacité des Lionceaux sur attaques rapides. 



L’homme à suivre :

Ryad Boudebouz : Restera-t-il une saison de plus dans son cocon sochalien ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres lors de ce mercato estival. Annoncé du côté de l’Olympique de Marseille, l’international algérien n’a toujours pas quitté le Doubs. Et l’idée d’une nouvelle saison sous les couleurs sochaliennes n’est pas à exclure. Ce serait en tout cas un atout précieux pour les hommes d’Eric Hély, même si le milieu offensif sochalien n’a toujours pas réalisé une saison pleine. Auteurs de fulgurances grâce à son aisance technique et sa qualité de frappe, Boudebouz a les moyens de prouver son talent sur la régularité. A Sochaux ou ailleurs…

Equipe-type :

Cros – Corchia, Poujol, Perquis, Sauget – Dubai, Nogueira – Contout, Boudebouz, Roudet – Butin.

Recrutement :

Arrivées :
Omar Daf (Brest), Cédric Kanté (Panathinaikos), Simon Pouplin (libre), Roy Contout (Auxerre), Frédéric Duplus (Guingamp, r.p.), Thierrry Doubaï (Udinese), Ishmael Yartey (Benfica).  
Départs :
Teddy Richert (libre), Jérémie Bréchet (libre), Modibo Maïga (West Ham), Steven Mouyokolo (Wolverhampton, r.p.), Marvin Martin (Lille), Charlie Davies (Randers). 

Le calendrier du mois d’août :


1e journée (le 11 août) : Sochaux-Bastia
2e journée  (le 19 août) : Marseille-Sochaux
3e journée (le 25 août) : Reims-Sochaux
4e journée (le 1er septembre) : Sochaux-Montpellier

L’objectif :

La prudence est de mise dans les rangs sochaliens après une saison laborieuse et un effectif bien renouvelé. Comme de nombreuses écuries, Sochaux devra assurer son maintien le plus rapidement possible pour s’éviter un scénario catastrophe. Les descentes successives de plusieurs clubs historiques de l’élite ont montré que l’accident industriel était devenu fréquent ces dernières années. A contrario, si cet objectif est rapidement atteint, le club cherchera à se positionner dans le top 10.

Cote Goal.com :

***

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

 


Relatifs

From the web