thumbnail Bonjour,

Après avoir quitté l’élite par la petite porte il ya trois ans, Jérôme Rothen est de retour en Ligue 1, pas revanchard, mais tout de même hargneux.

Rothen a changé. On appelle ça la maturité. A 34 ans, l'ancien joueur du PSG s'est apaisé. "Pourquoi perdre du temps et de l'énergie à partir en guerre contre des gens qui m'ont tiré dans les pattes ou manqué de respect ? Je n'ai pas de temps à perdre avec ces vieilles histoires. Aujourd'hui je savoure la moindre minute sur le terrain et je donne tout pour le Sporting depuis mon retour à la compétition".

Un retour spectaculaire

Et quel retour ! Écarté du PSG en 2009, devenu quasi-indésirable dans le championnat de France après son livre choc "Vous n'allez pas me croire", l'ex-Troyen s'exila en 2009 en Ecosse et en Turquie. Deux aventures qui tourneront rapidement au vinaigre pour Rothen qui, au final, se retrouvera sans club pendant près d'un an. "Une période très difficile à vivre, mais jamais je n'ai perdu espoir ou douté", confiait-il à son arrivée l'an passé à Bastia. Une période blanche et une signature en L2 chez le "petit" promu corse qui fit naître de nombreux doutes sur la capacité de l'ancien international gaucher à poursuivre sa carrière.


Mais très vite, Rothen dissipa toutes les interrogations autour de son état physique et mental. Au point de surprendre son entraîneur. "On savait que Jérôme s'était préparé en solo mais jamais je n'aurais imaginé le retrouver aussi affûté", avoue Frédéric Hantz. "Il était au dessus de tout le monde physiquement et n'avait rien perdu de sa classe". Une classe qui en fit le meilleur joueur du SCB la saison dernière mais surtout le meilleur joueur de Ligue 2 désigné lors de la cérémonie des trophées UNFP. "C'est une récompense qui m'a énormément fait plaisir. Ce sont tous les joueurs de Ligue 2 qui ont voté et cela est un signe fort pour ceux qui croient que je dois ma popularité aux médias ou que je suis un pestiféré dans le métier".

Le temps où Rothen était au chômage et jouait seul au tennis pour s'entretenir semble donc déjà loin. C'était pourtant il y a un peu moins d'un an et demi. Mais en quelques mois, l'enfant terrible du PSG a vécu une véritable résurrection. A tel point qu'il n'a aucun doute quant à ses capacités ou celles de son équipe pour ce retour en Ligue 1. "Nous n'allons pas jouer pour finir 17e. Certes, le maintien sera notre objectif, mais nous venons d'enchaîner deux titres de champion et nous savons très bien jouer au football. Quant à moi, je n'évoluerai plus sur le côté comme à l'époque au PSG ou à Monaco, mais j'aurai un rôle de milieu relayeur qui me convient parfaitement. J'aime le combat et ici, j'ai décuplé ma hargne. Je suis prêt pour ce retour. Et vous allez entendre parler du Sporting".
 

Relatifs