thumbnail Bonjour,

Prudent mais enthousiaste, l'ESTAC aborde cette saison avec l'objectif d'être compétitif dans la lutte au maintien.

Cet exercice 2012-2013 marque le retour à l'honneur de la Champagne. Avec la remontée du club historique de Reims, Troyes fait également son retour parmi l'élite. L'ESTAC réalise une inter-saison en toute discrétion avant d'aborder une campagne qui s'annonce forcément délicate. Les hommes de Jean-Marc Furlan auront évidemment l'objectif de se maintenir. Et dans cette optique, le promu devra se confronter à de nombreuses problématiques. Quel système de jeu adopter ? Quel recrutement pour se renforcer ? Autant de questions qui taraudent l'esprit perfectionniste de Jean-Marc Furlan. Bienvenue en Ligue 1.

La saison dernière et ce qui a changé :


Troisième de Ligue 2 la saison passée, le club champenois a validé son ticket pour l'élite grâce à plusieurs arguments. Et le premier concerne la défense. Un véritable paradoxe pour cette équipe ambitieuse et agréable à voir jouer grâce à son football de possession. Mais les chiffres sont évocateurs. L'ESTAC a terminé la saison 2011/2012 avec la seconde meilleure défense de Ligue 2, alors que son attaque ne pointait qu'à la neuvième place.

Pour cette saison, cette rigueur sur le plan défensif pourrait s'avérer bénéfique tant la moindre erreur se paye cash à l'échelon supérieur. Offensivement, l'arrivée du chevronné Nivet s'inscrit dans la continuité, avec la volonté de pratiquer un football axé sur la fluidité collective. L'effectif a par ailleurs très peu bougé. Le seul départ important concerne celui de Djibil Sidibé - latéral droit talentueux et prometteur - parti à Lille. Financièrement, le club champenois partira avec l'un des budgets les plus faibles du championnat, si ce n'est le moins important. 20 millions d'euros, soit guère plus que le salaire net du seul Zlatan Ibrahimovic !

Système et style de jeu :

Jean-Marc Furlan ne s'est jamais caché d'être un adepte du beau jeu. Le technicien a toujours opté pour des projets de jeu à caractère offensif, et ce n'est pas cette nouvelle aventure en Ligue 1 qui devrait déroger à ses principes. A l'échelon inférieur, Furlan a souvent opté pour un système à 2 attaquants, mais l'arrivée de Benjamin Nivet pourrait l'inciter à aligner un onze en 4-2-3-1, avec l'ancien Caennais au coeur du jeu. L'animation ne serait pas plus défensive pour autant. Quelque soit son statut, le promu troyen ne fermera pas toujours la boutique.

L’homme à suivre :

Benjamin Nivet : Après un premier passage réussi dans l'Aube, l'ancien Caennais a reposé ses valises à l'ESTAC cet été. Expérimenté et travailleur, ce milieu de terrain aura pour mission de réguler le jeu troyen dans un rôle de meneur de jeu. Dôté d'une bonne qualité de passe - et buteur à l'occasion - Benjamin Nivet sera un atout précieux pour le promu dans la lutte acharnée du maintien.



Equipe-type :

Thuram-Ulien - Faussurier, Saunier, Rincon,  N'Sakala - Obbadi, N'Goyi - Thiago, Yamissi, Nivet - Marcos.

Recrutement :

Arrivées :
Darbion (Skoda Xanthi), Gope-Fenepej (AS Magenta), N'Goyi (PSG), Nivet (Caen).

Départs :  Beauvue (td.Châteauroux), Blondel (Toulouse), Philippon (p.Créteil), Rother (p.Epinal), D.Sidibé (Lille).

Le calendrier du mois d’août :


1e journée (le 11 août) : Troyes - Valenciennes
2e journée  (le 18 août) : Lyon - Troyes
3e journée (le 25 août) : Troyes - Lorient
4e journée (le 1er septembre) : Brest - Troyes

L’objectif :

Le maintien, bien évidemment, comme pour tout promu. Jean-Marc Furlan a concédé avoir "quelques interrogations". L'importance d'un bon départ dans cette optique sera primordial, même si l'exemple d'Ajaccio la saison dernière a montré qu'un retard à l'allumage n'était pas rédhibitoire. A contrario, le scénario catastrophe d'Arles-Avignon est resté dans toutes les têtes. Prudence et cohérence seront donc les mots-clé pour aborder une saison longue et indécise.

Cote Goal.com :

*

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs