thumbnail Bonjour,

Les finances de Lyon ne sont plus au top. Le club est dans l'obligation de vendre des joueurs avant de se renforcer. Mais le temps presse.

Sortis d'une éprouvante préparation à Tignes, les Lyonnais ont été marqués par les propos de leur président à l'encontre de certains joueurs. Aussi maladroits soient-ils, ceux-ci sont un avertissement pour la saison à venir.

La sortie d'Aulas raisonne encore

Aujourd’hui, le club doit se séparer de certains de ses joueurs avant de pouvoir acheter. On sait que les dirigeants s’intéressent à des éléments comme Benjamin Corgnet, Mamadou Sakho, Clément Chantôme, Djibril Sidibé ou encore Georges Mandjeck. Mais pour l’instant aucun n’est sur le point de rejoindre les Gones. La sortie de Jean-Michel Aulas il y a quelques jours sur « les pharaons et les dinosaures de vestiaires » raisonne encore du côté de Tola Vologe. Si celle-ci a surpris les joueurs visés notamment Michel Bastos, elle résume bien l’état d’esprit du président lyonnais. Hugo Lloris a demandé à partir. Pour Aulas, aucun club n’a formulé d’offre concrête, sous entendu les sommes proposées ne sont pas celles espérées par le président (près de 20 Millions d’euros).  S’il a fixé la date limite pour recruter son gardien au 15 juillet dernier, le patron de l’OL se verra peut-être obligé de le céder, Lloris semblant à tout prix vouloir quitter le club. Mais mis-à-part le portier lyonnais, qui Lyon peut-il réellement vendre ? Bastos serait en partance pour les Emirats. Pour le reste, les clubs ne se bousculent pas …

Rémi Garde semble s’être fait à l’idée que ses dirigeants ne recruteront pas beaucoup, voire pas du tout, cette saison. L’entraineur lyonnais continuera sûrement de lancer dans le grands bain les jeunes du centre de formation, comme cela a été le cas par exemple avec Samuel Umtiti l’an passé. L’idée est séduisante, mais on a vu toutes les peines qu’a rencontrées le défenseur lyonnais lors des grands rendez-vous. Lovren blessé, Cris devenu persona non grata, Koné et Umtiti sont les seuls défenseurs centraux valides. Ces dernières années, l’axe central lyonnais a bien eu du mal. La priorité pour l’OL serait donc de recruter dans ce secteur là d’abord. La piste Sakho s’est refroidie, les dirigeants parisiens ne souhaitant pas se séparer de leur joueur, même sous forme de prêt. Il est loin le temps où l’Olympique Lyonnais faisait partie des clubs les plus actifs pendant le mercato français...

Relatifs

From the web