thumbnail Bonjour,

Le nouvel entraineur de Brest, Landry Chauvin a déclaré que c'était un honneur pour lui d'entrainer l'équipe bretonne.

Landry, vous étiez en contact avec plusieurs clubs. Pourquoi avoir choisi le Stade Brestois ?

C'est le discours, la simplicité, et le feeling qui ont fait la différence. Je pense être quelqu'un de simple, et cette simplicité, cette mentalité, je la connais et l'apprécie pour avoir longtemps vécu à Rennes, et avoir passé un peu de temps dans le Finistère. Le foot, c'est quelque chose de simple. Et quand il est dirigé par des gens simples, c'est encore plus facile.

Ce sera votre première expérience en Ligue 1, cela a-t-il aussi joué un rôle ?

Sincèrement, au départ, c'est vraiment le feeling avec les personnes que j'ai rencontrées qui a compté. Après, je ne peux pas non plus cacher que ce qui m'arrive aujourd'hui est quelque chose d'exceptionnel. C'est un honneur d'entraîner le Stade Brestois en Ligue 1, et j'espère que je serai à la hauteur. C'est un challenge formidable, que je veux relever avec force et conviction.

Votre expérience à Nantes s'est terminée douloureusement. Que gardez-vous de votre passage ?

Ce qui m'intéresse aujourd'hui, c'est de me projeter vers l'avenir avec le staff brestois. J'ai déjà mis le survêtement avec l'écusson du Stade Brestois, ce n'est donc pas pour parler de ce qui s'est passé avant. C'est une page qui s'est tournée, ça fait partie d'une carrière d'entraîneur.

Les équipes que vous avez coachées jusqu'ici ont souvent développé du jeu, c'est ce que vous souhaitez mettre en place à Brest ?

Il faut toujours rester humble et très prudent. On sait très bien que quand on signe, les déclarations d'intention du début de saison sont toujours magnifiques. Mais, et c'est normal, je n'oublie pas qu'un entraîneur est toujours jugé sur ses résultats. On attend d'abord que le Stade Brestois se maintienne, et j'espère le plus tôt possible. Mais c'est vrai que j'aimerais que nos supporters prennent du plaisir en assistant à nos matches, car je sais que le stade Francis-Le Blé est une vraie terre de foot. Et si on veut en donner, il faut d'abord en prendre sur le terrain, et à l'entraînement.»

Relatifs

From the web