thumbnail Bonjour,

Le Paris Saint-Germain est devenu la nouvelle attraction du marché des transferts. Mais entre rumeurs folles et transactions concrètes, le pas est parfois difficile à franchir...

Le Chelsea de Roman Abramovitch avait lancé la tendance il y a une petite décennie. Le Manchester City version Abu Dhabi s'était engouffré dans la brèche. Il y a désormais le Paris Saint-Germain. Notre Ligue 1 si policée et aseptisée n'est pourtant pas habituée à de telles pratiques. Mais le club de la capitale, entré dans une nouvelle ère avec l'arrivée des investisseurs qatariens, ne souhaite pas perdre de temps. Après une modification radicale de l'effectif l'été dernier, le PSG s'apprête à passer la seconde sur le marché des transferts durant cette intersaison. Analyse.

Lavezzi avant les autres ?

L'arrivée de Carlo Ancelotti l'hiver dernier a coïncidé avec la fondation des bases de ce nouveau PSG. L'ancien coach de Chelsea a renforcé en premier lieu son secteur défensif avec les arrivées d'Alex (Chelsea) et Thiago Motta (Inter Milan). Paradoxalement, c'est sur le plan offensif que les coéquipiers de Nenê se sont illustrés. Mais malgré une efficacité offensive remarquable (75 buts marqués, meilleure attaque de l'élite), Paris compte bien se renforcer devant. A commencer par la venue d'une star, une vraie, au poste d'avant-centre... Kévin Gameiro, dans le doute après une première partie de saison interessante, et Guillaume Hoarau, souvent blessé et irrégulier, n'ont pas convaincu. L'international brésilien Pato, annoncé au mercato hivernal, est finalement resté à l'AC Milan. Depuis, les rumeurs les plus fantaisistes se multiplient. La dernière en date, Wayne Rooney rallierait dans la capitale pour une somme astronomique de 150 millions d'euros. Soyons sérieux,et réalisons un petit tour d'horizon des dossiers les plus chauds.



Nasser Al-Khelaifi ne cesse de le répéter. Les plus gros investissements seront réalisés lors des premières années de cette ère qatarienne. Gonzalo Higuain est une cible réelle. Le goleador franco-argentin serait un renfort de choix pour les hommes d'Ancelotti. Mais le vibrant hommage reçu à Santiago Bernabeu lors de sa dernière sortie aurait ému le buteur des Merengue, qui n'a pas exclu la possibilité de poursuivre l'aventure madrilène. Son coéquipier Kaka est également dans une situation indécise. Donné partant à coup sûr, le maître à jouer brésilien ne s'est toujours pas clairement exprimé sur son avenir. Indécis, le président parisien l'est tout autant. "Je n’ai pas rencontré Higuaín ou Kaka à Madrid, ni des membres de leur famille. Si nous les voulons, nous nous adresserons d’abord à leur club. Je ne me prononce pas sur les dossiers. On va discuter la semaine prochaine avec Carlo (Ancelotti) et Leonardo pour cibler les postes à renforcer et les joueurs à recruter.", a t-il expliqué dans les colonnes de l'Equipe.

Si ces dossiers madrilènes semblent en stand-by, l'arrivée d'un autre nom ronflant s'est précisée. Samuel Eto'o, tout d'abord, aurait confirmé son envie de rejoindre l'équipe de la capitale, mais c'est surtout Ezequiel Lavezzi, le talentueux attaquant de Naples, qui pourrait être la première star à débarquer. Les deux clubs auraient trouvé un accord aux alentours de 26 millions d'Euros pour l'artilleur tatoué du Napoli. Le début d'un été de rêve ? Nasser Al-Khelaifi ne s'avance pas. "Nous ne dirons pas combien nous allons investir. Nous faisons les choses dans l’ordre." Il y a donc fort à parier que Paris alimente la rubrique mercato après l'Euro. Un joueur peut voir sa cote monter après avoir flambé ? Pas un problème pour ce PSG, nouveau maître du marché. Paris est peut-être enfin magique.

Relatifs

From the web