thumbnail Bonjour,

Dans l’optique de la saison prochaine, Nasser Al-Khelaifi, le président du PSG, a fait savoir qu’il aimerait bénéficier de deux équipes pour être le plus compétitif possibl

Quelques jours à peine après la fin de la saison 2011/2012 de la Ligue 1, Nasser Al-Khelaifi, le président qatarien du PSG, a dévoilé publiquement ses intentions en vue du prochain exercice. L’homme fort de la maison francilienne s’est confié à RMC lors de l’émission Luis Attaque. Dans cet entretien, il s’est gardé de lâcher les noms des recrues qu’il vise, mais il a assuré qu’il fera tout, en compagnie de Leonardo et de Carlo Ancelotti, afin que l’équipe francilienne franchisse un nouveau cap durant les mois à venir.

« Négocier dans la confidentialité »

Tout d’abord, Al-Khelaifi a confirmé qu’il allait se réunir dans les deux prochains jours avec le staff technique et directoire pour dessiner les contours du mercato. « On discutera de la configuration de la future équipe. On veut 3 ou 4 renforts. Et tout ça se fera dans une bonne entente » a-t-il promis, enchérissant : « on va jouer la Ligue des Champions et pour être bon dans cette compétition, il faut avoir deux équipes de niveau égal ». A la question s’il était enclin à débourser 100M€ pour atteindre cet objectif, comme ce fut évoqué dans la presse, il a rappelé que « ce n’était qu’une rumeur » et qu’il « n’a jamais évoqué cette somme ».

Avec ses pétrodollars, Paris peut légitimement cibler des joueurs de renommée internationale. Toutefois, tout en admettant « qu’il faut bien des grands noms » pour bien se comporter à l’échelle continentale, Al-Khelaifi certifie que « l’objectif n’est pas seulement d’acheter ». « On a de l’argent, on peut en apporter, mais notre but à moyen terme, c'est-à-dire, dans les quatre, cinq ans à venir c’est de pouvoir former nos propres joueurs » a-t-il ajouté. Une bonne idée pour améliorer l’image du club et se concentrer également sur d’autres projets : « Nous sommes à un stage où nous construisons les bases du PSG. On investit, mais pas seulement sur les joueurs, sur le centre d’entrainement, sur le stade...»

Avant de boucler l’interview, Al-Khelaifi a été prié de confirmer ou infirmer les bruits qui circulent dans la presse. Mais, sur ce sujet, il ne s’est pas montré trop prolixe. « La règle d’or pour bien négocier c’est la confidentialité. Tant qu’on n’aura pas signé un joueur, on n’annoncera rien du tout. Et puis, si on en veut un, c’est vers le président du club concerné qu’on ira s’adresser en premier » a-t-il assuré. Il faudra donc encore patienter pour savoir si, par exemple, Gonzalo Higuain et Kakà font bien partie de ces plans. Pour le moment, ce qu’il a bien voulu dire c’est « qu’il n’y a pas eu de discussions avec leurs familles ou leurs proches ». Et avec Didier Drogba, qui est libre de tout engagement. « Non, nous ne pensons pas à lui. C’est un grand joueur, mais je vous rappelle que c’est un ancien de l’OM » a conclu Al-Khelaifi.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web