thumbnail Bonjour,

Alors qu’on les croyait décrochés, les Lillois sont revenus dans la course au titre. A 3 journées de la fin, ils affichent une dynamique qui leur donne droit à tous les espoirs.

Paris et Montpellier pensaient s’offrir un mano à mano pour le titre de champion de France, mais à trois journées de la fin le suspense concernant l’identité du futur roi de la Ligue 1 est devenu une équation de troisième degré. La faute au champion en titre lillois, qui par la grâce d’une remarquable série (6 victoires obtenues lors des 7 derniers matches), a réussi à reprendre de la hauteur, au point de se retrouver à cinq points seulement du leader héraultais à trois journées de la fin. Avec la perspective d’un affrontement contre le MHSC lors de son avant-dernier match, les Dogues peuvent légitimement nourrir l’espoir de préserver leur bien. Et c’est ce qu’ils font, mais sans trop faire de bruits. Comme à leur habitude.

Ils se battront jusqu’au bout

C’est la victoire face à Paris (2-1) obtenue dans la douleur dimanche dernier qui a incité les Nordistes à revoir leurs ambitions à la hausse. Alors qu’ils avaient comme objectif d’assurer une qualification pour la prochaine Ligue des Champions, ils se sont aperçus qu’ils pouvaient faire encore mieux. Et c’est assurément pour cela qu’ils se sont montrés très rigoureux lors du match qui a suivi face à Nice (1-0), mercredi. « Nous avions à cœur de bonifier notre succès contre le PSG en venant nous imposer à Nice, a reconnu l’entraineur Rudi Garcia. Je disais d’ailleurs à mes joueurs que cette victoire était presque plus appréciable que celle face à Paris. » Une analyse qui se comprend par le fait qu’en terre azuréenne, les Lillois ont plus souffert que face aux joueurs de la capitale.

La saison dernière, pour aller cueillir le titre de champion, le LOSC s’était montré irréprochable dans la position de chasseur. Cette fois, il est dans celle du chassé et force est de constater que ça lui réussit aussi. Mis à part l’échec essuyé à Brest (1-3) il y a trois semaines, son parcours depuis deux mois en Ligue 1 est tout simplement irréprochable. « On continue de rêver et on s’en donne les moyens » avait affirmé le capitaine Rio Mavuba mercredi. Garcia est, bien sûr, également de cet avis, mais, fidèle à lui-même, il s’attelle à ce que les derniers résultats ne provoquent pas un excès de confiance. « Deux équipes sont devant nous au classement, rappelle-t-il. Si nous voulons espérer quelque chose, il faut qu’elles commettent un faux-pas et que nous soyons présents. Nous l’avons été en gagnant à Nice. Tâchons maintenant de continuer dans cette dynamique contre Caen. »

Vous l’aurez deviné, il en faut encore pour faire dire à Garcia que son équipe est redevenue un candidat au titre. Avec sa riche expérience du haut niveau, Landreau fait preuve de la même prudence lorsqu’il déclare : « Tâchons déjà d’assurer cette troisième place. Après on verra. Il est clair que si nous avons la chance de passer seconds, ce serait encore mieux ». Une prudence dans le discours qui ne se départit pas cependant d’une grosse détermination, celle de prolonger le sans-faute jusqu’à la fin de la saison. « Quoi qu’il en soit, nous allons aborder nos trois derniers rendez-vous comme autant de finales. La première se déroulera lundi, elle ouvrira une série de matchs de folie. » a ajouté l’ancien gardien nantais. En somme, le LOSC est plus que jamais en embuscade et on peut être sûr que s’il devait abandonner son titre, il ne le fera pas sans avoir auparavant tout donné pour rester sur son trône.



A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs