thumbnail Bonjour,

Le nouvel entraineur de l'AJ Auxerre, Jean-Guy Wallemme a donné sa première conférence de presse dans laquelle il reste optimiste pour son équipe.

Comment s'est passé votre premier contact avec l'équipe?

"C'était une simple prise de contact avec l'effectif présent. On souhaite que tout le monde soit là pour développer une stratégie, un discours. Il y a eu une mise en bouche aujourd'hui et demain il y aura une répétition générale, avec deux entrainements avec un effectif un peu plus complet. On pourra mettre en place un projet, un objectif que vous connaissez: le maintien. Cela ne va pas être évident. Je ne vois que 20% de possibilités de se maintenir".

Comment s'est fait votre choix pour cette mission difficile?


"Le président de l'AJA m'a tendu la main, quand je n'avais pas de possibilité de travailler, pour diriger la sélection du Congo. Donc, cette main tendue, je lui tends à ma manière. Je crois en ce challenge qui ne sera pas évident. Mais il y a de l'espoir. Et il faudra tout donner pour au moins bien finir la saison. Le mieux possible, ce sera de se maintenir, même si cela parait compliqué".


Quelles qualités supplémentaire allez-vous apporter pour redresser la situation actuelle?

"Les qualités que j'ai toujours défendues en tant que joueur et en tant qu'entraineur. J'ai connu des challenges très difficiles, celui-là en est un. Maintenant j'aurai besoin des acteurs que sont les joueurs. Mais je préfère être acteur et agir que de subir: mettre en place une stratégie, un projet, un état d'esprit. Si on est 20e depuis samedi soir, c'est qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Il faudra avoir les remèdes assez vite, trouver les problèmes. Il y a trente points en jeu. Il faudra donc changer certaines attitudes et surtout avoir un bon équilibre dans le jeu. Ma fonction en sélection du Congo continue, mais je n'ai des matchs qu'en juin".

Relatifs