thumbnail Bonjour,

Cristiano Ronaldo peut conclure sa saison par un nouveau trophée alors qu'il est au centre des rumeurs de départ du côté du Real Madrid.

Cela aurait été presque trop beau. Après avoir conquis l'Euro 2016 avec le Portugal, la Supercoupe d'Europe, la Coupe du monde des clubs, la Liga et la Ligue des champions avec le Real Madrid, en plus d'un nouveau Ballon d'Or qui semble inévitable, Cristiano Ronaldo se présentait dans les meilleures dispositions physiques et mentales pour débuter une Coupe des Confédérations considérée comme mineure. Toutefois, les possibles envies de départ du joueur du Real Madrid en raison du manque de soutien du Real Madrid dans les accusations de fraude fiscale sont venues ternir un contexte émotionnel qui semblait parfait. 

Comment vont jouer les équipes de la Coupe des Confédérations ?​

Moins d'un an après avoir pu mener le Portugal en finale de l'Euro contre l'équipe de France (1-0, a.p), Ronaldo est de nouveau en scène et connaîtra une exposition sans doute plus conséquente que d'habitude en raison du tsunami que provoque ses possibles déclarations. Le quotidien Marca est le premier à donner des explications. Selon le média espagnol, Cristiano Ronaldo serait "actuellement dans l'inconfort" à la suite de la plainte du procureur espagnol et aurait une envie de quitter l'Espagne. "Je quitte Madrid, il n'y a plus de marche arrière", aurait ainsi affirmé le numéro 7 à ses coéquipiers en sélection du Portugal. Loin de Madrid et de l'Espagne, en Russie, le natif de Funchal va avoir la possibilité de briller un peu plus dans un contexte d'adversité sportif qui sera moindre.

En effet, l'Allemagne, par le biais de Joachim Low, a opté pour considérer ce tournoi comme une possibilité de préparation pour sa jeune génération. "Les joueurs qui ont joué tellement de matches atteignent leur limite à un moment donné. Je peux comprendre les hôtes en Russie et qu'ils ont des attentes différentes. Mais ils verront les stars l'été prochain. Peu importe où nous allons terminer la Coupe des Confédérations, il est logique d' y aller avec cette équipe. Cela pourrait nous aider dès l'année prochaine, ou peut-être dans trois ans. Un jour, la Coupe des Confédérations deviendra importante pour ceux qui ont joué", a expliqué le sélectionneur après le large succès face à Saint-Marin dans l'optique des éliminatoires du Mondial 2018. 

Cristiano Ronaldo Portugal

Le Chili, double tenant du titre de la Copa America, se présentera avec son équipe la mieux armée et Arturo Vdal ainsi qu'Alexis Sanchez devront être considérés comme les deux arguments les plus compétitifs du groupe dirigé par Juan Antonio Pizzi. Est-ce que cela sera suffisant si la Roja doit croiser le fer avec Ronaldo et le Portugal ? Rien n'est moins sûr. "Ce sera la première fois que le Portugal disputera une Coupe des Confédérations. Ce sera beau, ça restera dans le CV. Bien sûr, c'est un rêve de la gagner. Ce sera difficile mais dans le foot, tout est possible", avait assuré le joueur en janvier dernier au site officiel de la FIFA, garantissant une faim décidément sans limite. Entouré par les Nani, Bernardo Silva, André Silva ou Ricardo Quaresma, nul doute que le quadruple Ballon d'Or fera son maximum afin de parvenir à son but.                                   

On a pu observer cette saison que Cristiano Ronaldo affichait un déclin net sur le plan physique, partiellement compensé par la gestion de Zinédine Zidane et l'impact d'Antonio Pintus au niveau de la préparation. Compétiteur affirmé, insatiable, le capitaine du Portugal sera dans un contexte bien différent que celui qu'il connaît au Bernabeu, avec une sélection forcément moins rôdée que le club madrilène au niveau des automatismes de jeu. "Il est concentré et motivé pour ce tournoi. De ce que j'ai vu, la seule chose à laquelle il pense c'est s'entrainer et de bien débuter face au Mexique", confiait Andre Silva, vendredi en conférence de presse au sujet du leader de la sélection. Cristiano demeure le meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid avec 406 buts inscrits en 394 matches. Des 12 buts qu'il a inscrit en Ligue des champions, 10 ont été marqués à partir des quarts de finale.

Primordial dans la fin de saison du club merengue, il s'est notamment dinstingué par des critiques à l'égard de ses propres supporters, réclamant de ne pas être sifflé. Il y a fort à parier que dès dimanche face au Mexique, et cela jusqu'au dimanche 2 juillet, date de la finale de la Coupe des Confédérations, Ronaldo n'a pas prévu de se reposer. Pour tenter d'offrir un nouveau titre à son pays et surpasser l'adversité. Une fois de plus.

Relatifs