thumbnail Bonjour,

Certains médias avaient relayé des propos attribués à Zlatan au sujet de Messi et Ronaldo. Ce mercredi, via le site officiel du PSG, Ibra a clarifié la situation

Des propos auraient été attribués à Zlatan Ibrahimovic dans lesquels l’ancien barcelonais et milanais affirme que Ronaldo ne « mérite pas d’être dans le top 3 du Ballon d’Or.  Il y a au moins dix joueurs meilleurs que lui ». Invité à réagir à ce sujet par le média catalan Mundodeportivo, le géant suédois a démenti avoir tenu ces propos, tout comme ceux tenus à l’encontre de Lionel Messi. « Comment puis-je douter de Messi alors que j’ai voté pour lui ? », aurait-il confié au quotidien espagnol. En effet, selon le site argentin Canchallena, Ibra aurait aussi sévèrement taclé Messi, cette fois sur des critères pas du tout footballistiques. « Messi a peut-être quatre Ballons d’Or, mais moi, je n’ai pas besoin de monter sur une boite pour pouvoir acheter une barre chocolatée au distributeur ». Vous l’aurez compris, c’est la taille du footballeur d’1m69 qui est visée.

"Deux joueurs que je respecte"

Le meilleur buteur de la Ligue 1 a profité ce mercredi du site officiel du PSG pour affirmer n'avoir "jamais accordé d'interview" dans laquelle il aurait lâché "des propos négatifs ou injurieux envers Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, deux joueurs que je respecte. Je suis énervé et irrité d’être la victime de ce genre de pratique, à savoir attribuer à des joueurs des propos non tenus, dans le seul but de créer des polémiques. Je respecte le football, mon équipe, mes coéquipiers et mes adversaires. Il en sera toujours ainsi », a regretté le buteur suédois.

Entretemps, Cr7 a rétorqué via le site de la Fifa. « Ceux qui ne me connaissent pas peuvent dire ce qu’ils veulent et penser ce qu’ils veulent », lance le footballeur de 27 ans. « Il faut savoir vivre avec ce genre de choses car elles font partie de la vie de tous les joueurs et, en fait, de toutes les personnes ». Une contre-attaque pas franchement virulente, surtout lorsque l’on sait que Zlatan n’en est pas à son coup d’essai. En début de saison, il avait raillé le Portugais  sur ses célébrations. «Vous essayez de me comparer avec ce garçon à Madrid, non, non, me comparez pas avec lui, je suis très heureux ici. Quand je marque un but après 27 secondes, il y a encore 89 minutes à jouer. Je préfère montrer ma joie après le match, car il peut se passer beaucoup de choses durant une rencontre. » Tout peut arriver, sur, mais aussi en dehors du terrain. Même recevoir une leçon d’humilité de la part d’un joueur qui déclare dans son livre « Il n’y a qu’un seul Zlatan ». A méditer.


Relatifs

From the web