thumbnail Bonjour,

Andres Iniesta est-il un candidat-faire-valoir ou un aspirant réel à la victoire finale dans la course au Ballon d'Or ? A-t-il réellement une chance de l'emporter ?

Sans surprise, l'Argentin Lionel Messi, l'Espagnol Andres Iniesta, tous deux joueurs de Barcelone, et le Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid) sont finalistes pour le Ballon d'Or 2012, qui s'est donc offert un nouveau clasico Real-Barça. L'an passé, seul un des trois finalistes changeait avec Xavi (Barcelone). La saga continue donc, Iniesta prenant la place de Xavi dans le trio final, avec les mêmes clubs représentés.

Le troisième homme

C'est tout a fait logiquement que l'on retrouve un Espagnol parmi les trois finalistes du ballon d'Or, tant la "Roja", championne d'Europe en 2008 et 2012, championne du monde en 2010, domine la planète foot. Le gardien et capitaine de l'Espagne (et du Real Madrid), Iker Casillas, a réalisé un grand Euro-2012. Mais il était logique que les votants récompensent un des deux architectes du jeu espagnol et barcelonais, à choisir entre les maîtres à jouer Andres Iniesta et Xavi. Xavi avait été désigné joueur de l'Euro-2008. Iniesta fut désigné meilleur joueur de l'Euro-2012. Il y a donc encore là une logique.

Iniesta représente clairement l'une des cartes maîtresses de la sélection espagnole dans ses deux conquêtes européennes (2008 et 2012) et de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Mais n’est-il pas là uniquement pour couvrir de légitimité les choix des votants, Iniesta ne sert-il pas uniquement de paravent, lui qui a très peu de chances de l’emporter devant les deux autres monstres sacrés.



Un faire-valoir ?

Pour les votants, la tentation Messi est grande, car l’Argentin est bien parti pour battre le record de Gerd Müller sur une année civile (82 buts actuellement, 85 pour l’Allemand en 1972). Un sacre qui serait historique puisque qu’aucun joueur n’a remporté le Ballon d’Or à quatre reprises. Le choix Ronaldo est également tout à fait probant. Le Portugais a réalisé un très bon exercice la saison dernière avec un championnat d’Espagne à la clé. Mais le football est un sport d’équipe centré sur l’individualisme et n’est de toutes façons, plus à un paradoxe près.

Iniesta effectue 2075 passes moyenne par saison alors que la moyenne générale est de 658… Mais Iniesta est également capable de gestes de classe et de faire la différence tout seul. Messi et Ronaldo, eux, n'ont pas encore réussi à porter leur équipe nationale respective vers un triomphe international, ce qui, il y a encore quelques décennies, garantissait le sacre. Iniesta est complet et devrait être considéré comme un véritable candidat, plutôt que comme un faire-valoir ou un bouche-trou.


Relatifs

From the web