thumbnail Bonjour,

La FIFA a fait ses choix. Une liste plus ou moins contestable de 23 joueurs. Cependant, on ne fait pas une liste sans oubli et surtout sans erreur. Zoom sur les oubliés de la FIFA.

Le ballon d’or est un titre individuel qui se base sur les performances collectives. Chose assez paradoxale. Pour faire partie de cette fameuse liste de 23 joueurs, mieux vaut faire partie d’un top club européen et gagner des trophées. En effet, seul dix équipes sont représentés. Fernando Torres, vainqueur de la Ligue des Champions et de l’Euro devrait être logiquement élu ballon d’or. Les titres collectifs ne suffisent donc pas, il faut des performances de haute facture durant toute la saison. Ibrahimovic l'a prouvé, malgré une saison vierge de titre, le suédois arrive à faire partie de cette liste. Mais beaucoup d'autres joueurs qui ont donc fait une saison exceptionnelle n’ont pas été retenus. Retour sur ces oubliés de la Fifa.

Juan Mata

Incontestablement le joueur oublié. Tout comme Fernando Torres, il a dominé l’Europe avec son club et son pays. Mais au contraire d’El Nino, l’ancien Valencien a porté son équipe sur ses épaules durant toute une saison. En effet, l’année dernière, sans Hazard ou Oscar pour lui faire compagnie, Mata a du s’occuper à lui tout seul de l’organisation offensive de Chelsea. S’il était bien accompagné avec Drogba, qui lui figure dans cette liste malgré son exil en Chine, l’espagnol continue en ce début de saison d’émerveiller le monde du football. Et encore une fois, il n’est pas étranger aux récents succès de Chelsea.

Pepe

Le madrilène aussi peut avoir des regrets. Fini les dérapages, fini les bavures et les pétages de plombs. Pepe a changé, et est sans conteste l’un des meilleurs défenseurs du monde. Loin d’être aisé techniquement, il est un cauchemar pour les attaquants adverses. Rugueux certes, mais juste. En plus d’avoir gagné la Liga avec son club, il est arrivé jusqu’en demi-finale avec le Portugal, avec des prestations à mettre en majuscule à chaque match.

Eden Hazard

Bon d’accord, niveau trophée, Hazard a gagné autant qu’un Jérémy Morel. Absent de l’Euro, il a fini troisième de ligue 1 et s’est fait éliminer dès les poules de la Ligue des Champions. Mais bon dieu quelle saison pour l’international belge. Avec l’un des meilleurs ratios buts/passes décisives (24/18) d’Europe, Hazard aura affolé les compteurs de ligue 1. De plus, l’ancien lillois sait y mettre les formes. Pour son dernier match avec son club formateur, le petit prodige inscrit un triplé qui fera chaud au cœur aux supporteurs nordistes. A Chelsea, il continue sa forme insolente avec trois buts et six passes décisives depuis le début de la saison. Aucun doute que l’année prochaine, le génie belge fera partie de ce cercle très fermé des nominés, voir plus …

David Silva

Pendant des mois, il aura porté son équipe de Manchester City jusqu’au titre de champion d’Angleterre. David Silva, le feu follet espagnol, aura été dans tous les bons coups de son équipe. Malheureusement, son absence dans la liste des 23 est sûrement due à sa méforme de fin de saison. Au-delà de cette baisse de régime, Silva aura montré une forme étincelante en Premier League, montrant une capacité d’adaptation surprenante avec son petit physique. Egalement vainqueur de l’Euro avec l’Espagne, David Silva est l’un des grands oubliés de cette liste.

Mario Gomez

Un véritable renard des surfaces. Un buteur comme on en fait plus, de la trempe des Inzaghi ou des Rudi Völler. En tout et pour tout, Mario Gomez a inscrit 47 buts cette saison, en ne touchant le ballon que quelques secondes par match. Alors, pour un football loin du bling-bling, et des dribbles chaloupés. Pour ce qu’il représente, ce football à l’ancienne fait d’intelligence de placement et de sang-froid à toute épreuves, oui, Mario Gomez mérite une nomination.

Petr Cech

Casillas? aucune contestation possible, Buffon ? ok, Neuer ? pourquoi pas. Mais pas avec la saison de Petr Cech. Le portier Tchèque aura été un grand artisan de la victoire de Chelsea en Ligue des Champions. Exceptionnel contre Naples, héroïque contre le Barca, il aura été tout aussi excellent contre le Bayern Munich en finale. Pour terminer la saison en beauté, Hermes et son casque ailé portera son pays en Quarts de finale de l’euro, éliminé par un but de Cristiano Ronaldo.

Vincent Kompany

Pour chaque équipe, il faut un homme fort devant, qui amasse toute la gloire, et l’homme de l’ombre, le guerrier, de derrière. Si Chelsea a Cech, City peut se vanter d’avoir l’un des tout meilleurs défenseurs du monde. Comme Pepe, la Fifa n’en a pas tenu compte et a préféré un Piqué, qui a le mérite de jouer à Barcelone, à un monstre comme le belge. En effet, Vincent Kompany aura été dans la conquête du titre de City aussi important que Yaya Touré ou David Silva. Comme pour Hazard, Kompany a la malchance de ne pas avoir participé à l’Euro avec son pays, la Belgique.

 

Relatifs