thumbnail Bonjour,

Comme prévu, l’Argentin Lionel Messi a été désigné ce lundi Ballon d’Or pour la troisième année d’affilée. La star du Barça rejoint Cruyff, Van Basten et Platini.

Ce qui était un secret de polichinelle depuis plusieurs semaines est désormais officiel ; Lionel Messi est le 56e Ballon d’Or de l’histoire. Pour la troisième année de suite, le stratège argentin a décroché le plus prestigieux des prix individuels. Une consécration, voire un plébiscite, qui élève le natif de Rosario au rang des tous meilleurs joueurs de l’histoire, à l’instar de Johan Cruyff, Marco Van Basten ou encore Michel Platini, seuls joueurs avant lui à avoir eu cette distinction à trois reprises. Un accomplissement énorme, mais qui ne surprend pas grand-monde au vu du talent, mais aussi et surtout de la régularité qu’il affiche depuis plusieurs saisons. Le numéro 10 du Barça allonge son hégémonie en devançant au classement des voix son coéquipier Xavi et son éternel rival Cristiano Ronaldo.

Au panthéon des plus grands

Primé en 2010, au bout d’une année où il n’a gagné ni la Coupe du Monde, ni la Ligue des Champions, Lionel Messi a été élu, cette fois, sans la moindre contestation possible, tellement il a brillé durant l’année civile 2011. Toujours aussi inspiré, il a été le principal artisan des quatre titres acquis par les Blaugrana (Liga – Ligue des Champions –Supercoupe d’Europe – Coupe du Monde des clubs). Tant au niveau des buts qu’il a marqué, qu’à travers l’influence qu’il a eu. Cela ne surprend personne, mais c’est, quand même, spécialement valorisant. En effet, par les temps qui courent, il est presque impossible de trouver un joueur aussi impressionnant et aux stats aussi détonantes, qui, plus est, pour quelqu’un qui n’évolue pas au poste d’avant-centre. Pour cette raison et pour toutes les autres citées précédemment, le Ballon d’Or ne pouvait que lui revenir.

Il fut un temps où nommer Messi comme le meilleur joueur de l’histoire paraissait exagéré, mais plus maintenant. Cela peut toujours prêter au débat, mais quand on sait la précocité avec laquelle il a atteint les sommets, il n’est pas ridicule de le confronter à Pelé ou à Maradona. La pépite argentine s’offre son troisième Ballon d’Or à 24 ans. A cet âge (en 1983), Platini, n’en avait encore remporté aucun tandis que Van Basten (en 1988) et Cruyff (en 1971) venaient tout juste de s’offrir leur premier triomphe. Cela en dit long sur la grandeur de ce génie et sur ce qu’il peut devenir dans le futur si, par bonheur, il parvenait à se maintenir à ce niveau. Tous ses admirateurs s’en frottent, en tous les cas, déjà les mains.

Le quatrième sacre déjà en ligne de mire ?

Le football est un sport collectif. Ainsi, il est toujours secondaire de récompenser des individualités plutôt que des équipes, mais pour Messi l’ « exception » est largement tolérée. Pas seulement en raison de ce qu’il réalise sur le rectangle vert, mais également au regard de sa personnalité et de son professionnalisme. Depuis qu’il s’est révélé au plus haut niveau, en 2004, il a constamment progressé en faisant avant tout montre d’humilité et de discipline à toute épreuve. Tandis que d’autres, avant lui, s’étaient vite brulés les ailes en cédant dans la suffisance, l’enfant de la Masia a gardé la tête sur les épaules et les pieds sur terre pour poursuivre son ascension, et devenir petit à petit un véritable modèle pour tous ceux qui pratiquent ce métier.

Aujourd’hui, et alors qu’on se pose légitimement la question si dans un an Messi ne va pas devenir le premier joueur à gagner le Ballon d’Or quatre fois de rang, il est opportun aussi de s’interroger s’il peut encore s’améliorer. La perfection n’existant pas, cette probabilité apparait comme parfaitement censée. La réponse est oui et pour cela, il peut commencer par trouver également la parade au sein de sa sélection argentine. Là où son rendement est nettement moins éblouissant. Aux yeux de ses compatriotes, son aura est encore incomparable avec celle qu’avait l’illustre Diego Maradona. S’il arrive à franchir cet énième pallier, nul doute qu’il fera à jamais partie des plus grands que le football mais aussi le sport en général a connu.

A lire aussi :


Tout sur le Ballon d’Or

Relatifs

From the web