thumbnail Bonjour,

En attendant l'attribution du Ballon d'or 2009, c'est l’occasion pour Goal.com de faire un liste de 10 joueurs qui n’ont jamais gagné le Ballon d’Or, depuis le changement de règles en 1995 qui permet aux joueurs non-Européens de pouvoir remporter le trophée.

10) Davor Suker
L’ancien attaquant croate aurait dû, par deux fois, être dans la course au Ballon d’or (en 1996 et en 1998). Grâce à ses buts, il a amené son pays en quart de final de l’Euro et en demi-finale de la Coupe du monde (il y inscrit 6 buts et finit meilleur buteur de la compétition). Avec 45 réalisations lors de 69 matches pour la Croatie, et des buts à gogo pour le Dinamo Zagreb, Seville ou autre Real Madrid, Suker était l’un des meilleurs de sa génération. Il a presque décroché le Ballon d’Or en 98, mais a fini second, derrière Zinedine Zidane et devant Ronaldo.

9) Peter Schmeichel
Un des trois gardiens de notre liste.  Alors que Rivaldo a soulevé le Ballon d’Or en 1999, beaucoup de gens pensait que Peter Schmeichel le méritait. Mais il n’a même pas fini dans le top 3 cette année alors qu’il a été essentiel dans le succès de Manchester United en Ligue des champions. Particulièrement lors d'une finale d'anthologie contre le Bayern de Munich,à Barcelone, où son héroïsme a empêché le Bayern de mener de deux buts, avant que United marque deux buts en toute fin de rencontre. L’année  1999 est à la hauteur de sa brillante carrière aussi bien en club qu’en équipe nationale. Certainement le meilleur gardien des années 90, mais pas de Ballon d’Or pour le démontrer.
 
8) Raul
En regardant les noms auprès desquels Raul a évolué, on comprend tout de suite à qui on a à faire.Il a évolué avec le meilleur milieu défensif (Claude Makelele), le meilleur ailier (Luis Figo), le milieu de terrain le plus créatif (Zinedine Zidane) et le meilleur attaquant (Ronaldo) lors de ces 15 dernières années. Il les a tous vus venir et repartir, et il est dévenu une véritable légende. Raul détient de nombreux records, dont celui du nombre de buts inscrits en faveur du Real Madrid et en faveur de l'équipe d'Espagne. En 2001, Raul obtient la seconde place dans le classement du Ballon d’Or, battu par Michael Owen....



7) Oliver Kahn
Même s’il a perdu sa place de numéro un au profit de Jens Lehmann avec l’équipe d'Allemagne lors de la coupe du monde 2006, il ne fait aucun doute que Kahn est l’un des meilleurs gardiens des 15 dernières années. La légende du Bayern comptabilise 86 sélections pour son pays et a été remarquable lors de la Coupe du monde 2002 au Japon/Corée du Sud, où il a presque tout seul tiré l'Allemagne en finale. Il a été récompensé, entre autres, par le Prix Lev Yachine et le Ballon d'or Adidas qui récompense le meilleur joueur du Mondial. Alors qu’il été considéré comme l’un des meilleurs gardiens de tous les temps, il n’a fini que 3e au Ballon d’Or, en 2001 et 2002.

6) Alessandro Nesta
Certainement le défenseur le plus talentueux de son temps, temps où Nesta était pleinement en forme et que personne n’était meilleur que lui. Imbattable dans toutes les situations (ou presque), Nesta a remporté toutes les compétitions majeures. Les deux victoires en  Ligue des Champions en 2003 et 2007 peuvent largement être attribuées au talent de Nesta, qui a été parfait lors des victoires face à la Juventus et Liverpool. Il s’est débattu avec les blessures récemment, mais cette saison, il est de retour pour être, de nouveau, le meilleur défenseur du monde. Comme Thuram, Nesta n’a même jamais fini 3e au Ballon d’Or.



5) Lilian Thuram
Probablement le meilleur  défenseur français de tous les temps. Il avait une intelligence tactique, faisait de superbe tacle et était un vrai leader. Il a remporté de multiples honneurs avec la Juventus et la France, notamment l’euro 2000, où il a excellé. A 35 ans passés, il ne sera plus à son meilleur niveau et fera deux saisons mitigés avec Barcelone. Cependant, cela  ne pourra jamais éclipser la réussite qu’il a eu avant. Il n’a même jamais terminé dans le top 3 du Ballon d’Or .

4) Cafu
Cafu est considéré comme l'un des tous meilleurs défenseurs de sa génération. Il a effectué 6 saisons impressionnantes avec La Roma, sans relâche, suivi de 5 saisons, presque aussi intenses, à Milan. Du côté international, il a été un vrai leader puisqu’il était le capitaine lors du succès du Brésil à la Coupe du monde 2002. Avec 142 sélections, il ajoute également à son palmarès la Coupe du monde en 1994. Cependant, il n’a jamais été considéré pour le Ballon d’Or.



3) Gianluigi Buffon
Le meilleur gardien de sa génération. Un protagoniste majeur durant le succès de l’Italie lors du mondial 2006 avec l’Italie. Buffon est devenu le gardien le plus cher du monde en 2001 lorsqu’il à été transféré de Parme à la Juventus pour 52 millions d’euros. Il a remporté 4 fois le championnat d’Italie avec la «Vieille Dame», même sio deux scudetti (2005 et 2006) ont été révoqués suite au scandale du calciopoli. Une Vraie force autant pour son club que pour son pays, parfait dans presque chaque domaine, à part en ce qui concerne les pénalty, peut être sa seule faiblesse. Buffon a fini deuxième dans la course au Ballon d’Or en 2006.

2) Thierry Henry
Le meilleur buteur d’Arsenal de tous les temps, le meilleur buteur de l’équipe de France de tous les temps et un des meilleurs attaquants français de l’histoire. Leader lors de la saison 2003-2004, celle des légendaires invincibles, lorsque les Gunners n’ont perdu aucun match de championnat, il a a marqué 226 buts en seulement 370 matches avec Arsenal. Deux titres en Premier League, et une année prolifique avec Barcelone : une Ligue des champions, le championnat de Liga et la Coupe du roi. Henry a remporté tous les tournois majeurs. Mais aussi incroyable que ça puisse paraître, il n’a jamais gagné le Ballon d’or.



1) Paolo Maldini
Que reste t-il à dire à propos de l’extraordinaire carrière d’un des meilleurs latéral gauche de l’histoire du football ? Il a passé l'intégralité de sa longue carrière, 25 ans, au sein d'un seul club... le Milan AC, avec lequel il a remporté sept fois le championnat d’Italie, cinq Ligues des Champions,  deux  Coupes Intercontinentales, 5 Super Coupes d'Europe, 5 Super Coupes d'Italie. Avec la sélection italienne, il a été finaliste de la Coupe du monde 1994 et de l'Euro 2000. Tragiquement, il n’a jamais remporté le Ballon d’or,  ce qui restera comme l’un des plus grands mystère du football. Maldini s’en est approché tout prêt en 1994 et en 2003. L’Iitalien a certainement payé le prix de la tendance à donner la récompense à des joueurs offensifs.

Relatifs

From the web