thumbnail Bonjour,

David Beckham a été présenté ce soir à la presse en tant que nouveau joueur du PSG. Il en a profité pour évoquer les raisons qui l’ont amené à accepter ce challenge.

A 38 ans, David Beckham a fait le choix de rallier le PSG pour un énième défi dans sa carrière. La star anglaise a donc fini par accepter l’offre francilienne après l’avoir décliné l’année dernière. « Un grand honneur » a-t-il assuré en conférence de presse. Une conférence durant laquelle, il a dégagé une énorme prestance et élégance, tant par sa présence que par ses mots. Et pour cause, au-delà du souhait qu’il a manifesté de faire grandir le PSG, l’ancien Mancunien a indiqué qu’il ferait donc de chacun de ses salaires, durant son séjour dans la capitale française, à des œuvres caritatives. Le brillant milieu de terrain s’est, par ailleurs, exprimé sur son ambition de jouer le plus longtemps possible et s’inscrire dans le projet parisien dans la durée.

« J’AI L’IMPRESSION D’AVOIR TOUJOURS 21 ANS »

David, comment est votre français ?

David Beckham : Je n'ai pas parlé français depuis que je suis à l'école. Donc il y a quelques années. Mais je suis excité par ce projet. Nous avons parlé depuis longtemps et ça arrive finalement. Ma femme et les enfants vont rester à Londres car mes enfants vont à l'école.

Quels sont vos sentiments après avoir signé au PSG ?

David Beckham : Je suis très heureux. J'ai 37 ans et j'ai eu plus de propositions aujourd'hui que durant ma carrière. Paris est une ville excitante. Mais désormais il y a un club qui aura du succès dans les 5, 10, 15 ou 20 prochaines années. Je ne dis pas que je vais jouer aussi longtemps... Le club essaye de s'inscrire dans l'avenir. Je suis heureux de faire partie du futur du PSG.

Pourquoi avoir tourné le dos à la Premier League ?

D.B. : J'ai gagné dans tous les clubs dans lesquels je suis passé, notamment à Manchester United. Et j'ai toujours dit que je ne jouerai pour aucun autre club en Angleterre.

Qu’est ce que vous pouvez apporter au PSG ?

D.B. : J'ai beaucoup d'expérience. J'ai joué dans les plus grands clubs du monde, avec les plus grands joueurs du monde. J'ai la chance d'être toujours en forme. J'ai l'impression d'avoir toujours 21 ans. J'ai eu la chance de parler à Carlo Ancelotti et Leonardo il y a quelques mois à Milan. Pour moi, Carlo est l'un des meilleurs entraîneurs du monde.

Pourquoi avoir signé seulement cinq mois alors que vous dites vouloir s’inscrire dans le projet du club ?

D.B. : Je ne vois pas cela comme un projet à court terme. Peut-être que je ne jouerai que cinq mois. Mais il y a d'autres choses qui se passent dans ce club. Je me suis toujours investi à 150 % dans les clubs où je suis passé. Au niveau sportif, je ne m'attends pas à être dans le onze de départ ou à jouer chaque match. Je dois travailler dur. J'ai signé pour cinq mois mais j'espère faire partie du futur du PSG et essayer de l'aider à gagner.



« AUJOURD’HUI, C’EST LE BON MOMENT POUR SIGNER AU PSG »

Pourquoi vous n’êtes pas venu l’année dernière ?

D.B. : L'année dernière, j'avais l'impression que j'avais encore quelque chose à terminer au Los Angeles Galaxy. Ce n'était pas le bon moment. Aujourd'hui, c'est le bon moment. J'ai gagné un nouveau titre à Los Angeles donc je pouvais partir. J'ai pris en compte toutes les autres offres. Mais l'important était simplement de jouer. Avec Nasser et Leonardo, on essaye de construire quelque chose d'assez unique. Mon salaire ira à des œuvres de charité pour les enfant à Paris. Je suis très fier de pouvoir le faire.

Vous comptez donc rester à Paris plus que cinq mois ?

D.B. : Un partenariat à long terme, je pense que c'est ce que nous cherchons. Nous voulons devenir l'un des plus grands clubs en Europe. A court terme, je suis fier de faire partie de ce projet comme joueur. Mais tout est allé très vite. Ca a commencé à 1h ce matin et ça a été conclu vers 11h.

Quand est ce que vous pourrez faire vos débuts avec l’équipe première ?

D.B. : Je dois encore régler quelques détails personnels, notamment pour l'école des enfants. Je pense être prêt dans quelques semaines. Mais pas pour le prochain match.



« IBRAHIMOVIC EST UN JOUEUR SPECIAL »

Heureux de pouvoir cotoyer Zlatan Ibrahimovic ?

D.B. : C'est l'un des joueurs avec lesquels je suis excité de pouvoir jouer. Je l'ai beaucoup suivi dans sa carrière. Même lorsqu'il était jeune, je pensais qu'il pouvait devenir un des meilleurs joueurs du monde. Il y a beaucoup de caractère. C'est un joueur spécial. Il joue avec passion. Mais il y a beaucoup de joueurs dans cette équipe, beaucoup de talents. J'ai hâte de pouvoir jouer avec eux.

Qui de vous va pouvoir tirer les coup-francs ?

D.B. : Qui tirera les coup-francs entre vous deux ? Il est plus grand que moi donc je pense que ce sera lui... (Rires) Je pense qu'on se les partagera. Dans ma carrière, j'ai joué avec beaucoup de grands tireurs de coup francs comme Roberto Carlos ou Zidane et on s'est toujours arrangé. Et prendre un coup franc à Roberto Carlos, ça n'est pas facile !

Que connaissez-vous de la Ligue 1 ?

D.B. : Dans ma carrière, j'ai joué mes matches les plus difficiles en Europe contre des clubs français, notamment face à Lyon avec le Real Madrid. J'ai aussi marqué contre l'OM. D'ailleurs, peut-être que je remettrai ça (sourire). C'est un championnat différent. Je suis excité par le challenge. J'ai toujours aimé les défis.

« JE NE SAIS PAS SI C’EST MON DERNIER CONTRAT »

Seriez-vous venu au PSG si le club ne s’était pas qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des Champions ?

D.B. : Oui, je serai venu même si le PSG n'avait joué la Ligue des Champions. J'ai eu la chance de gagner la Ligue des Champions une fois et d'y jouer beaucoup de matches. Je suis très content de retrouver cette compétition. Mais c'est vraiment un bonus.

Ce contrat est-il le dernier de votre carrière professionnelle ?

D.B. : Je ne sais pas si c'est mon dernier contrat. Je verrai comment je me sentirai à la fin de la saison. Ma passion a toujours été de jouer au football. L'argent n'a jamais été un moteur. Je veux juste jouer dans les meilleurs clubs, avec les meilleurs joueurs. Si je suis encore en forme, qui sait...

Offrir vos salaires à des œuvres caritatives, c’est un geste auquel vous y pensez depuis longtemps ?

D.B. : Nous en avons discuté ensemble. J'ai eu beaucoup de chance dans ma carrière. Donc je me suis dit que ce serait une grande idée de faire don de ces cinq mois de salaire.

Vous êtes le joueur le plus âgé de la Ligue 1. Qu’est-ce que cela vous fait ?

D.B. : Joueur le plus âgé de Ligue 1 ? C'est bien. Etre à Paris dans un tel club, j'en suis très fier. Si je peux donner des conseils aux jeunes joueurs de ce championnat, ce serait avec un grand plaisir. Mais comme je le disais, j'ai toujours l'impression d'avoir 21 ans. Enfin, plus au moins... (Rires).

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web