thumbnail Bonjour,

Ligue 1, PSG - Van der Wiel : « Je viens ici pour jouer »

Grégory Van der Wiel, la dernière recrue parisienne, a été présenté ce jeudi à la presse. L’international néerlandais en a profité pour étaler ses ambitions.

Contrairement à d’autres recrues, Grégory Van der Wiel n’était pas forcément attendu à Paris cet été. A 24 ans, cet arrière droit, qui compte 35 capes en sélection nationale hollandaise, débarque donc dans la capitale française avec un surplus de pression. Mais, au bout de cinq années passées à l’Ajax, ce n’est en rien un frein pour lui. Devant les médias, il a fait part ce jeudi de l’envie farouche qu’il avait de réussir au sein de l’équipe francilienne. Le vice-champion du monde 2010 a même prévenu que s’il a signé au PSG ce n’est certainement pas pour faire banquette.

« JE SUIS CONSCIENT DE MES PROPRES QUALITES »

Grégory, que représente pour vous le fait de jouer au PSG ?

Grégory Van der Wiel : Je savais que le PSG est un grand club. Ils sont sur la bonne direction pour gagner des titres. Pour moi, c'est un honneur.

Qu’est ce qui vous a convaincu de venir à Paris plutôt que dans un autre grand club européen ?

G.V. : Paris est en train de construire quelque chose de grand. De grands joueurs sont venus. L'objectif est de gagner des titres. Aux Pays-Bas, le PSG est un grand club et de nombreux néerlandais aimeraient venir jouer ici.

Vous venez à Paris pour apporter un plus défensivement ou offensivement ?

G.V. : J'ai plutôt une vision offensive de mon poste pour être dangereux avec mes centres. Mon style de jeu est tout de même très porté vers l'avant.

A votre poste, vous ne serez pas le seul à être sollicité. Qu’est ce que cela vous inspire ?

G.V. : Je viens ici pour jouer pas pour être numéro 2. Je vais me battre pour gagner ma place de titulaire. C'est une concurrence qui va me pousser à être meilleur.

Il y a Christophe Jallet qui sera en concurrence avec vous. Il est le capitaine de l’équipe ?

G.V. : Oui, Jallet est capitaine mais je ne m'en soucie pas. Ca m'est égal. Je suis conscient de mes propres qualités. Mais j’ai été très heureux de voir Jallet marquer contre la Biélorussie. Ca ne m'a pas rajouté de pression. C'est un de mes équipiers. Je lui souhaite de bien jouer même s'il y aura toujours de la compétition entre nous.

Avez-vous un modèle à votre poste ?

G.V. : Je n'ai pas vraiment de modèle mais si je devais nommer un joueur, je dirais Dani Alves.

Comment avez-vous été accueilli par vos nouveaux coéquipiers ?

G.V. : Tous les joueurs ont été très gentils avec moi., ils m'ont très bien accueilli. Je m'adapte très bien au groupe.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web