thumbnail Bonjour,

A la veille de son deuxième match dans cette Coupe des Confédérations, la sélection espagnole ne s'enflamme pas après sa démonstration face à la Nouvelle Zélande (5-0) et se méfie de l'Irak, champion d'Asie.

L'Espagne a réussi ses débuts pour sa première participation à la Coupe des Confédérations. C'est le moins que l'on puisse dire. La sélection de Vicente del Bosque, championne d'Europe l'été dernier, a poursuivi sa série de onze victoires consécutives et surtout de 33 matchs sans la moindre défaite, à deux seulement du record mondial du Brésil, en atomisant la Nouvelle Zélande (5-0). Malgré ce probant résultat, le sélectionneur de la Furia Roja et ancien entraîneur du Real Madrid ne versait pas dans l'euphorie à l'issue de la rencontre : "On a gagné, mais tout n'a pas été parfait. En seconde période, on a levé un peu le pied, parce que le match était déséquilibré. Face à l'Iraq sera une toute autre paire de manches".

Les Espagnols ne s'enflamment pas

Un sentiment partagé par les membres de la Seleccion. A commencer par le relayeur de Liverpool, courtisé par le Real Madrid, Xabi Alonso. "Après le conflit qu'il ont enduré pendant autant de temps, c'est formidable que les Irakiens aient pu redresser aussi vite la pente. Ils sont champions d'Asie, c'est magnifique (...) Ce matin, nous avons regardé une vidéo de leur match contre l'Afrique du Sud (0-0). Ils jouent en bloc et sont très compacts. Ce match ne sera pas une partie de plaisir. Comme face à la Nouvelle-Zélande, il sera important de marquer rapidement", a expliqué l'ancien sociétaire de la Real Sociedad lors de la conférence de presse d'avant-match au Free State Stadium.

Carles Puyol, le capitaine du Barça, a lui carrément à ses partenaires de rester attentifs et sur le même état d'esprit que face aux champions d'Océanie, tout en mettant en évidence la performande ce Fernando Torres, auteur d'un triplé :"Nul ne peut nier que c'est l'un des meilleurs attaquants au monde mais ce n'est pas le seul de notre effectif (Villa et Güiza). Nous avons en outre de bons joueurs dans les différentes lignes". A eux de le prouver ce mercredi et durant toute la compétition, qui est à suivre sur Goal.com.

Relatifs