thumbnail Bonjour,

Évoqué depuis des mois, le fair-play financier est bien une réalité avec laquelle tout les clubs vont devoir composer bien plus vite que prévu.

Véritable fer de lance du mandat de Michel Platini à la présidence de l’UEFA, l’instauration de règles financières strictes devrait permettre d’empêcher aux clubs européens  d’accumuler des dettes énormes (1,64 milliard d’euros de perte pour l’ensemble des clubs européens). Michel Platini a été clair sur le sujet, sa mission est d’empêcher les clubs de dépenser plus qu’ils ne gagnent.

23 clubs concernés

Beaucoup ont critiqué cette mesure mais un grand nombre de clubs sont d’accord avec le principe qu’essaye de mettre en place l’UEFA. Il y a un an, environ 40 clubs se sont portés volontaires et ont accepté de tester un logiciel permettant de traiter leurs données financières selon les critères de l’UEFA.  Une expérience que Lyon a testé : « Toutes ces mesures sont une chance à saisir pour éviter de se trouver dans une spirale qui pourrait tout dévaster. Le logiciel était un peu lourd au début et il y avait un problème de confidentialité des données pour les clubs cotés en Bourse. Mais l'UEFA a su faire preuve de souplesse et l'a amélioré techniquement.»  a déclaré Jean Michel Aulas.

Le Président de l’UEFA le répète depuis des mois, chaque club qui ne respectera pas les règles du fair-play financier sera puni, de la simple amende à l’exclusion de toutes compétitions européennes, il n’y aura qu’un pas. Et les premières sanctions sont tombées mardi pour 23 clubs qui disputent une compétition européenne (Atletico Madrid, Fenerbache, Sporting Portugal, Malaga et d’autres…). Les primes de compétition continentale de ces équipes ont été gelées. Dans un communiqué publié sur son site, l’UEFA s’explique : « Les clubs participants aux compétitions de clubs UEFA 2012-2013 devaient fournir des informations concernant l'état de leurs retards de paiement au 30 juin 2012, mesure faisant partie des demandes liées aux règles du fair-play financier et de licence des clubs 2012 »

Même si ces clubs sont visés, rien n’indique qu’ils ont bafoué une règle particulière. Mais l’idée était sûrement de frapper un grand coup pour montrer que l’UEFA ne fera pas de cadeaux, ni aux riches ni aux pauvres, personne ne sera épargné. Pour l’instant, la chambre d’enquête va poursuivre les investigations concernant ces clubs qui ont jusqu’au 30 septembre 2012 pour mettre à jour leur situation financière. Le gel des primes reste conservatoire jusqu’à ce que l’UEFA ait vérifié au cas par cas chaque dossier. Le fair-play financier sera officiellement instauré lors de la saison 2013-2014.

Relatifs

From the web