thumbnail Bonjour,

Cesare Prandelli, le sélectionneur de l'Italie, est revenu sur le nul face au Brésil (2-2) jeudi, en match amical.

«Nous avons joué un bon match contre une équipe potentiellement très forte, nous avons été bons parce que nous étions menés 2-0 à la mi-temps, et nous-mêmes nous ne savions pas trop comment. Nous avons été récompensés pour avoir toujours cherché à marquer. Et nous n'avons jamais perdu l'équilibre, c'est important. Nous avons fait preuve de la sérénité et du courage qu'une équipe doit avoir. Balotelli m'a plu ce soir (jeudi) car il s'est beaucoup impliqué. Inutile d'insister sur ses dons, mais il a beaucoup défendu, a maintenu la cohésion entre le milieu et l'attaque. Il a le potentiel pour être un des cinq plus forts du monde. Pour le réaliser, il faut lui rappeler comment y arriver: par le travail, qu'il pense à l'équipe comme ce soir. J'ai dit à Mattia De Sciglio qu'il avait fait un grand match, il a réussi des très bons débuts. Nous analysons le match sur l'ensemble, et ce qui semble des erreurs individuelles sont des erreurs collectives, il a joué avec personnalité, je suis convaincu qu'il a un grand avenir.»

Relatifs