thumbnail Bonjour,

Les Pays-Bas, éliminés dès le premier tour de l'Euro-2012 en juin, sont loin d'avoir rassuré leurs supporteurs en étant sèchement battus 4 buts à 2 par la Belgique mercredi.

Match Amical
Belgique - Pays-Bas :
Buts : C. Benteke (20e) D. Mertens (75e) R. Lukaku (78e) J. Vertonghen (80e) - L. Narsingh (54e) K. Huntelaar (55e)
 


Les Pays-Bas entament au plus mal leur deuxième bail avec Louis Van Gaal. Le technicien néerlandais, qui a obtenu une seconde chance après son échec de 2002, avait choisi d'écarter Robin van Persie du onze de base, lui préférant Klaas-Jan Huntelaar, meilleur buteur de la dernière Bundesliga (29 buts avec Shalke 04) à la pointe de l'attaque. Van Persie, meilleur réalisateur de la Premier League 2011-2012 avec Arsenal, était donc sur le banc lorsque Manchester United a annoncé avoir conclu un accord avec le club londonien pour son transfert. Après un premier quart d'heure d'observation pauvre en occasions, ce sont les Belges qui ouvraient la marque à la 19e minute. Mirallas pénétrait dans le rectangle batave sur la gauche, le ballon parvenait dans les pieds de Benteke, qui contrôlait et plaçait le ballon du pied gauche au fond des filets adverses.


Les "Oranje" reprenaient alors le match en main, sous la direction notamment de Robben sur son flanc gauche et de Huntelaar dans l'axe, obligeant Courtois à effectuer deux belles détentes (26e et 30e). La défense belge tenait avec de plus en plus de difficultés, mais le score ne bougeait plus jusqu'à la mi-temps.  Dès le début de la seconde période, le réveil des Bataves était spectaculaire: en deux minutes, Narsingh (53), puis Huntelaar (55), trucidaient la défense belge. Les hommes de Van Gaal, menant 2 à 1, semblaient tenir le 125e derby des "plats pays" bien en mains. C'est alors que les "Diables Rouges", qui n'ont plus participé à un grand tournoi depuis 2002, décidaient de se révolter. Après des essais infructueux de De Bruyne, Chadli, Defour et Lukaku, Dries Mertens égalisait à la 74e minute (2-2). Lukaku poussait le ballon au fond des filets (77e), puis Mertens, très actif, offrait à Vertonghen le 4e but des hommes de Marc Wilmots dans un stade en folie.

Relatifs