thumbnail Bonjour,

Découvrez mon onze-type de cette année 2012. Dans la vie il faut savoir faire des choix, alors j'en ai fait ! Laissez-vous pousser une âme de coach...

En cette fin d'année 2012, il est temps de dresser un bilan de cette saison footballistique, en plus d'ouvrir les cadeaux, et de se préparer aux futurs arrivées dans nos clubs respectifs. Mais c'est aussi la période pour composer la fameuse équipe type de l'année. Certes il n'est jamais difficile de départager tous les athlètes qui se présentent devant nous, mais il est parfois nécessaire de le faire, afin de mettre en avant les bonnes personnes. Celles qui le méritent, celles qui se sont battus tout au long de l'année pour vous faire rever, et qui à force d'effort sur le rectangle vert, ont su truster des trophées, que seuls l'élite peut atteindre. Alors sans plus attendre voici le onze-type composé par le quotidien L'Equipe.

Le onze selon l'Equipe :

Casillas
Lahm, Kompany, Ramos, Jordi Alba
Xabi Alonso, Xavi, Iniesta
Ramires, Messi, Ronaldo

Mon onze-type :

Casillas
Ramos, Kompany, Chiellini, Jordi Alba
Pirlo, Xabi Alonso, Iniesta
Messi, Drogba, Ronaldo


Le temps des justifications est-il venu ? Je crois bien ! Découvrez le pourquoi j'ai décidé de sélectionner ces onze joueurs, qui selon-moi, sont les auteurs d'une saison quasi-parfaite.

Pourquoi Casillas ?

Comme L'Equipe, j'ai décidé de nommer San Iker. Après avoir remporté la LIGA avec le Real Madrid, le portier espagnol a tout simplement été l'un des grands artisans de la victoire de la Roja durant cet Euro. On se souviendra notamment de ses multiples parades contre la Croatie. Je tiens aussi à décerner une mention spéciale à l'encontre de Petr Cech, auteur d'une campagne européenne quasi-légendaire, et à Buffon, toujours aussi impressionnant de par sa constance.

Iker Casillas en 2012 : Vainqueur du Champ. d'Europe avec l'Espagne, Vainqueur de la LIGA avec le Real Madrid, Vainqueur de la SuperCoupe d'Espagne avec le Real Madrid, 1/2 finale de la Ligue des Champions avec le Real Madrid.

Le choix de la défense

Encore une fois comme l'Equipe, j'ai décidé de sélectionner Sergio Ramos, Vincent Kompany et Jordi Alba. Mais c'est aussi dans ce secteur qu'arrive notre premier désaccord : Philip Lahm. Alors pourquoi ? Et bien tout simplement car j'ai été plus que déçu par les très faibles prestations affichés par le latéral bavarois durant l'Euro, pourtant j'ai toujours avancé l'idée qu'il était pour moi, le meilleur latéral au monde. Mais cette année là, non Lahm ne m'a pas impressionné. Auteur d'excellentes performances en championnat comme en C1, c'est avec l'Allemagne que je l'attendais, et c'est là qu'il m'a déçu. Le pourquoi je préfère décaler Sergio Ramos sur le flanc droit, ce qui me permet aussi d'incorporer Chiellini, incontournable cette année là selon moi.



Je réserve donc mon flanc droit à Ramos, auteur d'une très bonne saison mais surtout d'un Euro, durant lequel il a clairement été le meilleur défenseur de cette compétition. Comblant toutes les errances défensives d'un Gérard Piqué, étrangement absent depuis un certain temps. Pour moi, il n'y a pas photo, aujourd'hui Ramos, quand il sait se contenir, est ce qu'il se fait de mieux pour une défense. Pour évoluer à ses cotés j'ai décidé de récompenser l'énorme saison de Vincent Kompany. Le capitaine de Manchester City, une icone et un vrai roc toujours infranchissable, dur sur l'homme, qui malgré une absence lors de cet Euro, mérite sa place à mes yeux.

Pour le flanc gauche, comment passer à coté de l'une des révélation de cette année ? Jordi Alba. Une merveille de latéral, autant sur le point de vue défensif qu'offensif, Jordi est partout. A la question combien de poumons possède-il, j'ai encore des doutes. Un acharnement et un nombre d'allers-retours, qui me rappelle un certain Lizarazu, la patte technique en plus. Pour finir de constituer mon secteur défensif, j'ai décidé de solliciter Chiellini. Auteur de la saison parfaite avec la Juventus Turin et d'un Euro quasi-parfait, voici le pourquoi je préfère décaler Ramos. Il m'est impossible de ne pas citer Chiellini tant il m'a impressionné tout au long de l'année. Une mention spéciale pour Hummels, qui sans ses multiples bourdes durant Italie-Allemagne aurait pu me faire hésiter, mais là se trouer autant, nan c'est trop pour moi ! Mais je t'aime bien quand même Mats, je pense même que tu possèdes un avenir des plus radieux !

Sergio Ramos en 2012 : Vainqueur du Champ. d'Europe avec l'Espagne, Vainqueur de la LIGA avec le Real Madrid, Vainqueur de la SuperCoupe d'Espagne avec le Real Madrid, 1/2 finale de la Ligue des Champions avec le Real Madrid.

Vincent Kompany en 2012 :
Vainqueur de la Premier League avec Manchester City, Vainqueur du Charity Shield avec Manchester City.

Giorgio Chiellini en 2012 :
  Vainqueur de la Série A avec la Juventus Turin, Vainqueur de la SuperCoupe d'Italie avec la Juventus Turin, Finaliste du Champ. d'Europe avec l'Italie, Finaliste de la Coupe d'Italie avec la Juventus Turin.

Jordi Alba en 2012 :
Vainqueur du Champ. d'Europe avec l'Espagne, Finaliste de la SuperCoupe d'Espagne avec le FC Barcelone.

Les terres du milieu

Encore une fois, un nouveau désaccord. Comment ne pas citer Pirlo ? J'en suis presque choqué, mais après tout le football est une histoire de gout. L'architecte quitte le Milan AC, ou est invité à quitter c'est au choix, et pourtant malgré tout, il est revenu. Mieux que ça, Andréa Pirlo nous a régalé toute l'année de toute sa palette technique, de ses passes téléguidés et merveilleuses, celles qui font rêver tous les attaquants de la planète. Et pour finir en apothéose, il a éclaboussé l'Euro de toute sa classe, de tout son talent, d'une couverture de balle, pour laquelle je n'aurais jamais assez d'adjectifs. Pirlo restera Pirlo, loin des récompenses individuelles, l'architecte n'a de toute façon pas besoin de cela. Car la classe ça ne s'achète pas, on l'a ou on l'a pas, et lui c'est clair il l'a.



Pour épauler l'architecte j'ai décidé, comme l'Equipe cette fois ci, de choisir Xabi Alonso et Andres Iniesta, deux choix plus que logiques selon-moi. Le premier est la force tranquille par excellence, celui qui jouera toujours juste, fort d'un mental de compétiteur façonné par ses victoires passées. Doté d'un sang froid hors du commun, Xabi Alonso m'a toujours impressionné par sa vision du jeu et sa justesse technique, la qualité de ses passes, autant longues que courtes. Depuis Liverpool je me suis toujours régalé à le voir jouer, et c'est toujours le cas aujourd'hui. Pour ce qui est d'Andres Iniesta, que dire ? Malgré une saison entaché par quelques blessures, il a tout simplement montré à la planète football lors de cet Euro, que la classe, c'est Pirlo mais c'est aussi un peu lui quand même ! Le meilleur joueur de cette compétition à coup sur, et surtout le coup de boost de cette Roja, celui qui lors des creux, remonta les troupes afin de marcher un peu plus vers un sacre qui tendait les bras aux espagnols. On attendait un très grand David Silva, mais celui-ci fut très timide durant cette compétition, pour le coup on a eu deux Iniesta selon-moi, tant Andres a su encore une fois, et comme à son habitude, élever son niveau de jeu. Une mention spéciale pour Yaya Touré, grand artisan du titre des Citizens en Premier League. Ou encore Xavi, le métronome catalan, qui m'a paru moins en forme cette saison qu'auparavant, malgré un bon Euro remporté avec la Roja. Mais encore une fois, je ne me base pas sur le niveau global des joueurs depuis X années. Il est difficile de me passer de l'un des meilleurs milieu axial de l'histoire de ce sport, mais cette année, je décide de le faire. D'ailleurs, Vicente Del Bosque en personne, a confié que son système et son schéma tactique, s'est aussi crée à partir d'une réfléxion sur la forme moins fringuante qu'habituellement de Xavi avant cet Euro, sans oublié qu'il a joué sous infiltration encore cette saison...

Andrea Pirlo en 2012 :  Vainqueur de la Série A avec la Juventus Turin, Vainqueur de la SuperCoupe d'Italie avec la Juventus Turin, Finaliste du Champ. d'Europe avec l'Italie, Finaliste de la Coupe d'Italie avec la Juventus Turin.

Andres Iniesta en 2012 : Vainqueur du Champ. d'Europe avec l'Espagne, Vainqueur de la Coupe d'Espagne avec le FC Barcelone, Finaliste de la SuperCoupe d'Espagne avec le FC Barcelone, 1/2 finale de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone.

Xabi Alonso en 2012 : Vainqueur du Champ. d'Europe avec l'Espagne, Vainqueur de la LIGA avec le Real Madrid, Vainqueur de la SuperCoupe d'Espagne avec le Real Madrid, 1/2 finale de la Ligue des Champions avec le Real Madrid.

Dans la vie il faut toujours un plan d'attaque : "J'ai un plan. ON ATTAQUE !"



Pour composer mon trio d'attaque, j'ai hésité longuement, j'en ai passé des heures à chercher deux joueurs qui battaient la quasi-totalité des records qui se présentent devant eux depuis des années. Et puis au bout de 3 jours sans dormir, j'ai trouvé deux mecs pas mauvais : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Après visionnage de quelques vidéos youtube, je crois pouvoir dire qu'ils sont pas mauvais. Mais au cas ou quand même, j'ai décidé de les accompagner d'un vrai numéro 9, ou tout simplement d'un 9 à l'ancienne : Didier Drogba. Pourquoi ? Ben j'ai comme l'impression qu'il a quasiment gagné la C1 à lui tout seul avec Petr Cech, j'essaye de me convaincre du contraire mais cela ne marche pas. Un peu exagérer comme raisonnement je vous l'accorde. Plus sérieusement, je sais Drogba n'a pas fait une grande saison hormis la Champions League, mais comment ne pas lui accorder d'avoir été un général sur le terrain ? Pour moi il est impossible de ne pas le récompenser, tant il s'est battu pour aller la chercher cette victoire qu'il attendait depuis si longtemps. J'aurais aussi pu nommer Falcao, encore époustouflant en C3, ou bien Van Persie, déconcertant parfois devant son aisance à tenir Arsenal en solitaire. Mario Gomez peut-être ? Mais non ce sera Didier pour moi! Vous noterez que le choix de citer Ramires, m'est apparu comme tellement bizarre (et c'est peu dire), que je préfère ne pas le commenter, de peur de me poser beaucoup trop de questions d'un coup. Comme ... Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Lionel Messi en 2012 : Titre du Soulier d'Or, Vainqueur de la Coupe d'Espagne avec le FC Barcelone, Finaliste de la SuperCoupe d'Espagne avec le FC Barcelone, 1/2 finale de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone.

Cristiano Ronaldo en 2012 : Vainqueur de la LIGA avec le Real Madrid, Vainqueur de la SuperCoupe d'Espagne avec le Real Madrid, 1/2 finale de la Ligue des Champions avec le Real Madrid.

Didier Drogba en 2012 : Vainqueur de la Ligue des Champions avec Chelsea, Vainqueur de la Coupe d'Angleterre avec Chelsea, Finaliste de la CAN avec la Cote d'Ivoire


Alors voilà, c'était mon onze-type. Dans la vie, il faut faire des choix et j'en ai fait à travers cette sélection. A votre tour, laissez vous pousser une âme de coach. Pour vous, quelle serait l'équipe-type de cette année ?

Relatifs

From the web