thumbnail Bonjour,

L'Atletico Madrid s'est qualifié mercredi soir pour la finale de la Coupe d'Espagne de football où il affrontera son voisin et grand rival, le Real Madrid.


L'Atletico, vainqueur à l'aller sur sa pelouse (2-1), a concédé le nul après avoir pourtant rapidement pris les devants grâce à un joli tir croisé de Diego Costa à la 6e minute. Falcao bien servi par Costa tuait définitivement le suspense peu avant la demi-heure de jeu en donnant un avantage de deux buts aux Colchoneros.

Une finale aux allures de Derbi

La réduction du score de Jesus Navas (39) redonnait un peu d'espoir aux Andalous mais l'Atletico tenait bon et Séville terminait même le match à neuf après les exclusions de Medel (76) pour un deuxième avertissement puis de Kondogbia (90+2). Peu avant, Rakitic avait arraché l'égalisation pour les Sévillans (90+1), sans conséquence pour la qualification. L’Atletico retrouvera donc son grand rival du Real pour une finale aux allures de derby. Le club merengue a signé mardi la plus belle victoire de son histoire dans le Camp Nou depuis les années 60, en prenant une place en finale tout en frappant un grand coup.

Merengue et matelassiers se sont croisés 4 fois en finale de la Coupe: 1960, 1961, 1975 et 1992. À trois reprises, l'Atletico l’a emporté, ne laissant qu’une coupe à leur voisin, celle de 1975. L’équipe de Cholo Simeone a donc l’Histoire pour elle. Anecdote intéressante : si trois finales ont eu lieu au stade Santiago Bernabeu et une seule au Vicente Calderón, c’est chez son rival que le Real a brillé. La dernière opposition entre les deux géants de la capitale espagnole a eu lieu en 1992 et les Colchoneros l’avaient emporté 2-0 avec des buts de Schuster et Futre.

Le Real peut se consoler avec sa vitrine de trophée bien plus conséquente que celle de l’Atlético notamment en Coupes du Roi. Si les Colcheoneros peuvent s’enorgueillir de 9 Copas, le club merengue en possède le double avec la 18e glanée il y a deux saisons face au Barça. Le «Derby Day», initialement prévu pour le samedi 18 mai, pourrait être décalé car le Concours de l’Eurovision aura lieu le même jour et la RTVE a demandé à la RFEF de repousser les hostilités. Reste à savoir qui interprétera « We are the champions » avec le trophée, Crsitiano Ronaldo ou Radamel Falcao ?



Relatifs