thumbnail Bonjour,

Le FC Barcelone et le Real Madrid s'affrontent en demi-finale retour de la Coupe du Roi avec l'objectif commun de se rassurer.

Outre l'éternelle rivalité entre les deux monstres du football espagnol, ce Clasico en demi-finale retour de la Coupe du Roi offrira son lot de paradoxes. La compétition n'est pas une priorité dans les cahiers des charges respectifs de ces deux poids lourds, mais l'hypothèse de tirer un trait sur la Liga pour le Real a changé la donne. Le Barça n'est guère mieux loti, après son très mauvais résultat lors de la première manche des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, à Milan (2-0). Aucun des deux cadors ne peut donc s'offrir le luxe de négliger cette compétition nationale.

La guerre des mots à commencé

Les coéquipiers de Lionel Messi naviguent en effet en eaux troubles, et c'est assez rare pour être signalé. La star argentine est complètement passée à côté de son match à San Siro. Les difficultés du club catalan sont également renforcées par l'absence de Tito Vilanova, toujours à New York pour effectuer son traitement après sa rechute. La dernière sortie face à Séville n'a pas spécialement rassuré, avec un succès étriqué (2-1). Le Barça doit donc réagir pour ne pas terminer la saison en roue libre. Car la situation du club catalan, largement en tête de la Liga et en route pour le titre, laisse finalement présager une décompression qui pourrait tuer tout suspense, surtout si les Blaugrana sont éliminés de la Ligue des Champions, l'un des grands objectifs de la saison. A noter que le retour de David Villa, buteur le week-end dernier, offre une carte supplémentaire à Jordi Roura dans le secteur offensif.

Le Real, de son côté, n'a peut-être rien à perdre. La première manche (1-1) ne place pas vraiment les Merengue en ballotage favorable pour aborder ce choc, mais les hommes de José Mourinho ont traversé une saison pleine de remous, sur le plan sportif et médiatique. Ce climat d'adversité constant peut s'avérer salvateur au moment d'aborder la période la plus importante de la saison pour sauver un exercice déjà mitigé. Refaire le plein de confiance lors de la double-confrontation contre son ennemi juré permettrait en effet à la Maison Blanche de se mettre dans les meilleures conditions pour une autre échéance capitale, le match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre Manchester United. En attendant, le processus d'avant-match d'un Clasico a déjà commencé, avec la traditionnelle guerre des mots en coulisses. Jordi Roura a exprimé ses craintes concernant l'arbitre, Undiano Mallenco, qui n'a pas forcément avantagé les Catalans dans le passé. Mais José Mourinho l'a rassuré à sa manière en évoquant, non sans humour, le fair-play du Barça. Coupe du Roi ou pas, un Clasico reste un Clasico. Et au vu de la photographie actuelle en Liga, pas sûr que ce premier duel soit le moins important des deux...

A lire également :

Toute l'actualité du football espagnol

Relatifs