thumbnail Bonjour,

EdF - Deschamps a-t-il eu raison de convoquer Samir Nasri ?

Didier Deschamps l'a fait. Il a rappelé Samir Nasri en équipe de France. Alors que les tricolores tentent de redorer leur image auprès du public après de multiples péripéties, le sélectionneur a pris la décision de donner une nouvelle chance à l'un des éléments perturbateurs des Bleus. Une convocation étonnante pour certains, révoltante pour d'autres.

The last chance

Depuis qu'il a pris l'équipe de France en mains, Didier Deschamps a toujours mis en avant sa volonté d'exiger un comportement exemplaire de la part de ses joueurs. Il en a fait un point d'honneur. La décision de rappeler Samir Nasri peut alors surprendre. Pour rappel, l'ancien Gunner a brillé lors de l'Euro 2012, non pas par ses performances mais à travers son mauvais comportement, insultant notamment les journalistes à deux reprises. Une attitude qui lui a d'ailleurs valu trois matches de suspension.

Si certains le pensaient griller en sélection, l'ancien milieu de l'OM a su convaincre le technicien français. D'une part, par ses performances avec Manchester City. Après une première partie de saison ratée avec le club anglais, souvent relégué sur le banc, Samir Nasri s'est repris. Foudroyé par les critiques de son manager Roberto Mancini, le milieu de terrain a relevé la tête et s'est mis à aligner les performances convaincantes. "Le critère le plus important pour moi était sa compétitivité. Pendant la première partie de la saison, il ne l'a pas été. Là, il est redevenu sélectionnable avec le niveau qu'il affiche à Manchester City. Je n'ai jamais eu de problème avec lui. Cela me semblait logique qu'il revienne pour que je puisse le voir", assurait Deschamps en conférence de presse..

L'ancien Gunner semble également vouloir se racheter de son comportement, ce qui n'a pas du tomber dans l'oreille d'un sourd. Il a récemment fait son mea-culpa dans un entretien accordé au Times, assurant qu'il avait été "stupide" et qu'il "regrettait" ses frasques passées. L'ancien coach de l'OM a donc fait le choix de lui accorder sa confiance et de s'offrir ses qualités techniques. La tournée en Amérique du Sud, contre l’Uruguay et le Brésil les 5 et 9 juin prochains, sera donc un véritable test et Samir Nasri n'aura pas le droit à l'erreur. Le moindre faux-pas ne sera plus excusable. Car des mains tendues, il en a déjà eu. Reste à savoir s'il saura saisir cette dernière chance et prouver à tous qu'il a vraiment changé hors des terrains.

Bon ou mauvais choix ? Seul l'avenir nous le dira mais selon vous, Didier Deschamps a-t-il bien fait de convoquer Samir Nasri ?

Suivre Laetitia Jacquesson

Relatifs