thumbnail Bonjour,

Bacary Sagna, de retour en équipe de France pour la première fois depuis septembre 2011, n'a pas caché son émotion.

En conférence de presse avant le match amical face à l'Allemagne, Bacary Sagna, de retour en équipe de France pour la première fois depuis septembre 2011, n'a pas caché son émotion.

Comment vivez-vous votre retour en équipe de France ?

Je suis très ému. Après ce qui m'est arrivé, j'ai eu une année assez difficile avec des grosses blessures (notamment une fracture tibia/péroné) et aujourd'hui je suis là. J'ai énormément travaillé pour revenir, je suis parti en centre de rééducation, j'ai passé pas mal d'épreuves assez difficiles, mais je n'ai jamais lâché, j'ai toujours eu en tête de revenir en équipe de France, j'ai toujours travaillé et aujourd'hui j'en ai la chance. Quand je voyais les listes tomber, je savais que je n'étais pas prêt. Ce n'était tout simplement pas le moment. Il me fallait un peu de temps pour engranger des matches, retrouver des sensations. Avoir une plaque métallique dans la jambe c'est totalement différent. Avoir en tête de revenir en équipe de France m'a permis de me motiver chaque jour pour bien travailler.

Quel regard portez-vous sur l'équipe de France d'aujourd'hui ?
Je pense qu'il y a une nette progression. C'est une équipe totalement changée, qui a des valeurs différentes aussi. Elle a montré un très beau visage, surtout lors des récents matches, elle est en net progrès. Après l'Euro, il a fallu se remettre en question. Pas mal de monde se posaient et se posent encore des questions.

Dans le couloir droit, Mathieu Debuchy s'est installé en votre absence...
Mathieu est quelqu'un que j'ai connu en équipe de France Espoirs. Je l'ai regardé évoluer sous le maillot des A et il mérite totalement de jouer aujourd'hui. Il a fait ce qu'il fallait faire. Je suis content pour lui. C'est un honneur de reporter le maillot de l'équipe de France. Ce qui compte, c'est le groupe. La guerre, on la fait aux autres, pas entre nous et tant que ça porte l'équipe vers le haut, tant mieux.

Que vous évoquent ces matches truqués révélés lundi par Europol ?
On nous informe assez que les paris sont interdits. Moi, je ne comprends pas tout à fait ce que les paris viennent faire dans le monde du sport. On devrait juste se concentrer sur les performances sur le terrain. On sait que c'est interdit. En tant que sportif on devrait rester en dehors. Je suis totalement contre. Je suis de confession musulmane et c'est totalement interdit. Il ne faut pas tout mélanger. Des paris dans le monde du sport peuvent amener un certain progrès mais quand des joueurs sont impliqués c'est dommageable, il y a énormément d'argent en jeu.

Relatifs

From the web