thumbnail Bonjour,

En conférence de presse, Bafetimbi Gomis est revenu sur sa sélection avec l'équipe de France pour le match amical contre l'Italie le 14 novembre.

En conférence de presse, Bafetimbi Gomis est revenu sur sa sélection avec l'équipe de France pour le match amical contre l'Italie le 14 novembre.

Un mot sur votre sélection ?

Bafetimbi Gomis : Chaque fois que je viens en sélection, je viens pour donner le meilleur de moi-même et apporter ma pierre à l'édifice. Karim ou pas. Si je suis au château, c'est qu'on compte sur moi. Le football va très vite. Chaque match a une histoire différente et il faut se tenir prêt. Karim est le fer de lance de notre attaque, pas se qualité, le club auquel il appartient. On a la chance d'avoir un groupe de qualité avec des attaquants qui marquent des buts.

Qu'avez-vous pensé du match nul des Bleus décroché en Espagne ?

Bafetimbi Gomis : Le scénario et le contexte en Espagne, c'est très beau. Pour avoir pris les transports publics, le TGV, pour rentrer à Lyon, j'ai vu que ce n'était pas que les 23 joueurs qui avaient vibré. J'ai côtoyé des gens et ce n'était pas comme d'habitude. Ils étaient fiers et j'étais content car j'ai pu voir les dernières compétitions, comme l'Euro. J'ai regardé à la télévision en vacances et je voyais qu'ils étaient restés sur leur faim. Cette équipe a fait vibrer la France et montré des vertus.

Quelles sont les consignes que vous donnent Deschamps ?

Bafetimbi Gomis :
Le coach a beaucoup insisté sur l'image qu'on devait avoir. Sur ma porte de chambre, il y a des règles de vie indispensable pour porter le maillot tricolore. On sait la culture de la gagne dont Deschamps fait preuve. Il est important de bien vivre ensemble, de montrer qu'on a le sourire. Il ne faudrait pas se mettre à dos le public et l'opinion publique.

Que pensez-vous au sujet de la situation d'Hugo Lloris à Tottenham ?

Bafetimbi Gomis : J'ai souvent des nouvelles d'Hugo Lloris. On est tous les deux de PACA, on communique souvent. Sa situation m'attriste et me surprend. Mais c'est une situation passagère. Il va démontrer au-delà des frontières qu'il est un des meilleurs gardiens au monde. On m'a souvent dit : "tout début difficile a une belle fin".

Et au sujet de Yoann Gourcuff ?

Bafetimbi Gomis : Le sélectionneur dira ce qu'il peut apporter mais je suis content car je le vois au quotidien, il travaille beaucoup. Il a eu pas mal de pépins physiques qui l'ont ralenti dans sa progression. Il a fait de bonnes performances, je peux en témoigner car il m'a donné pas mal de passes décisives. Ça fait toujours du bien d'être sélectionné parmi les joueurs français qui vont défendre les couleurs de la France.

Et concernant les sanctions des Espoirs ?

Bafetimbi Gomis : On doit être solidaire entre joueurs mais ça ne veut pas dire qu'on cautionne. Ils ont fait une erreur. Mais les sanctions, la FFF sera le plus à-même de juger. Ils peuvent ressortir grandis de cette histoire là. Footballeur, c'est le meilleur métier au monde. Mais l'erreur est humaine. Ils l'ont bien compris.

Relatifs

From the web