thumbnail Bonjour,

En conférence de presse, Didier Deschamps a livré sa liste et a évoqué le match amical des Bleus face à l'Italie le 14 novembre prochain.

En conférence de presse, Didier Deschamps a livré sa liste et a évoqué le match amical des Bleus face à l'Italie le 14 novembre prochain.

Bonjour Didier, pourquoi avez-vous convoqué Yoann Gourcuff ?

Didier Deschamps : Gourcuff a eu une blessure qui l'a éloigné des terrains mais il est bien. J'ai envie de le voir dans le groupe. Il peut jouer plus haut ou plus bas au milieu. C’est un joueur créatif. Je n’ai pas besoin de parler des qualités techniques de Yoann. Il a cette faculté à faire bien jouer les autres quand il est dans de bonnes dispositions, comme il l’est à l’heure actuelle. C’est un élément qui peut être important pour un collectif.

Et concernant Karim Benzema, il n'était pas possible de le sélectionner  ?

Didier Deschamps :  J'en ai discuté avec Mourionho, il y a peu de probabiltés pour qu'il soit réatbli avec le Real dimanche. Ce n’est pas une grosse blessure. Il y avait trop d’incertitudes qu’il puisse jouer ce week-end et la semaine prochaine. Ça semblait plus sage de le laisser se soigner. J’ai pris cette décision par rapport à cette petite blessure.

"On veut consolider tout ça désormais"

Le match à Madrid a-t-il changé quelque chose ?

Didier Deschamps :  Ce qu'il s'est passé à Madrid, c'est quelque chose d'important. Tous les joueurs, staff compris, ont a senti que quelque chose s'était produit. On veut consolider tout ça désormais.

Vous n'avez pas convoqué Raphaël Varane, vous lui suivez quand même ?

Didier Deschamps : Oui, je le suis évidemment. Il est jeune. Il a plus de temps de jeu, c'est bien pour lui. Il représente le futur mais je peux être amené à le rappeler.

Pourquoi avez-vous choisi de convoquer Dimitri Payet ?

Didier Deschamps : Il y a toujours d'autres choix, ça c'est le mien. Si on prend référence au match d'hier (Bayern-Lille en Ligue des champions, 6-1), je ne vais pas m'arrêter à la performance collective de Lille. Il y a eu des matches avant, il a fait de bonnes choses, il est capable de gestes décisifs. Il était là en août, il lui faut plus de continuité. Il a la possibilité de jouer sur les deux côtés, sur le plan technique il a des choses intéressantes.

Que pensez-vous justement au sujet de la lourde défaite du LOSC face au Bayern en Ligue des Champions mercredi (6-1) ?

Didier Deschamps :  Évidemment ça fait mal pour le football français. Mais Lille est tombé sur le Bayern, un candidat au titre. Ils sont finalistes de la Ligue des Champions, ont pris Javi Martinez et puis un autre attaquant. Il y a une classe d'écart.

"M'Vila ?  C'est incompatible avec le maillot de l'équipe de France."

Même s'il joue très peu avec Tottenham, Hugo Lloris reste-t-il numéro un ?

Didier Deschamps :   Il a une situation difficile et je le comprends. Après sa performance en Espagne (1-1), se retrouver sur le banc, ce n’est pas facile. Évidemment, pour lui, c’est une situation pesante et qui n’est pas idéale. Il ne peut pas se contenter de faire un match sur deux ou sur trois.

Vous n'avez toujours pas rappelé Samir Nasri...

Didier Deschamps :   L’absence de Nasri est un choix. Il fait partie des joueurs susceptibles d'être sélectionnés. Il fait d'ailleurs partie d'une pré-liste, mais pour l’instant cela s’arrête là.

Est-ce que le cas de Steed Malbranque vous a titillé ?

Didier Deschamps :  Ça m'a effleuré oui, il n'était pas dans la pré-liste pour rien. Il est très performant, voire surprenant. Surtout quand on connaît sa forme la saison dernière, où ce n’était pas un footballeur actif. Je me suis interrogé mais j’ai déjà des joueurs dans ce registre-là et des absents aussi avec Mavuba et Diaby. Ce qu’il fait là est très intéressant. Il n'y a pas de limite d'âge. S'il maintient ce niveau, j'aurai une réflexion approfondie.

Concernant Yann M’Vila ?

Didier Deschamps : Je n'ai pas dit à Mombaerts : tu prends M’Vila  et tu le fais jouer. On a échangé à son sujet, avec lui et Sagnol, assure le sélectionneur de l’équipe de France. Déçu, le mot n'est pas suffisant, pour lui et les quatre autres. C'est incompatible avec le maillot de l'équipe de France.

Et l'absence de Mavuba ?

Didier Deschamps : Il a eu une intervention chirurgicale. Même si c'est un joueur à corps sain, avec l'enchaînement des matches, il a besoin de se réguler. Dès qu'on touche au genou avec des problèmes de cartilage, il faut quand même être prudent quand on reprend l'activité et le jeu. C'est plus par mesure de précaution, qu'on le remette en forme en club. Je sais ce qu'il a fait, ça n'engage en rien en bien ou en mal par rapport aux prochaines sélections.

Relatifs