thumbnail Bonjour,

Yann Mvila, qui n'a pas été sélectionné par Didier Deschamps pour les deux matches des Bleus, va donc retrouver les espoirs.

Yann Mvila, qui n'a pas été sélectionné par Didier Deschamps pour les deux matches des Bleus, va donc retrouver les espoirs. Sur le site d'Eurosport.fr, il se dit satisfait.

"J'apprécie énormément Laurent Blanc"

Après deux ans passés en équipe de France, Yann Mvila, a été convoqué chez les Espoirs en vue des barrages à l'Euro-2013 contre la Norvège (12 et 16 octobre). Quitter l'équipe première pour retourner chez les Espoirs n'est pas commun. Outre Moussa Sissoko, qui avait déjà fait l'aller-retour ces dernières années, le retour récent le plus mémorable avait été celui de Hugo Lloris en 2008. "Il y a une petite déception c'est sûr, mais je me dis que j'ai le temps. Je suis en Espoirs, je suis content, je n'ai que 22 ans. Je me dis que c'est à moi de faire le boulot en Espoirs pour essayer de retrouver les A", a-t-il confié dans une interview réalisée par Eurosport.fr. "Pourquoi ce serait une sanction? Je suis appelé en Espoirs, j'ai l'âge d'être appelé en Espoirs. Je trouve que c'est une satisfaction plutôt qu'une déception.

Le Rennais (22 sélections chez les A, 6 en Espoirs), perturbé par un départ avorté de Bretagne, paie son début de saison médiocre en club qui l'a relégué sur le banc lors des derniers matches de Ligue 1. "Je n'ai eu Deschamps que pour la première liste, c'est tout. Il m'a dit qu'il ne m'avait pas pris à cause de ma sanction. Je n'avais pas eu de match de suspension mais on peut dire que c'est lui qui me l'a infligé". Mvila se voit donc offrir une petite session de rattrapage. Il remplace Coquelin, titulaire habituel suspendu deux matches après son exclusion face à la Slovaquie début septembre, lors du dernier match des Bleuets en qualifications, qui fut aussi leur unique revers (2-1). "Dans le foot ça va très, très vite. L'année dernière tout le monde m'encensait et aujourd'hui tout le monde me descend. Il ne faut pas faire attention à ça et continuer son bonhomme de chemin", explique-t-il à eurosport..

Yann Mvila est également revenu sur son cas personnel et les critiques dont il a été victime. "Je voudrais revenir sur mon cas. Quand vous regardez des matches de Ligue 1, toutes les semaines il y a des joueurs qui ne serrent pas la main à leur entraîneur. Ce n'est pas une forme de non-respect, loin de là. Surtout vis-à-vis de Laurent Blanc que j'apprécie énormément. C'est comme ça, c'est la vie".

Relatifs

From the web