thumbnail Bonjour,

Adil Rami, le défenseur de Valence, est revenu sur sa sélection avec les Bleus pour affronter le Japon en amical et l'Espagne en éliminatoires du mondial 2014.

"J’ai beaucoup joué, mais ce n’est pas une raison. Je n’ai pas été bon, je n’étais pas bien, surtout physiquement. Je me suis fait bouger par les attaquants. Ce n’est jamais très agréable, car j’ai eu l’impression que deux ou trois matches ont détruit tout ce que j’avais accompli lors des deux dernières saisons. C’est dur, parfois injuste. Mais encore une fois, je n’ai pas fait une bonne compétition. C’est le très, très haut niveau. On n’a pas le droit de se rater. Je suis encore jeune. Je vais grandir, je le sais. J’essaie de relativiser. Je sais d’où je viens. Il y a quelques années, j’étais mécanicien, oui mécanicien. Il ne faut pas l’oublier. Aujourd’hui, j’évolue à Valence, je suis en équipe de France. J’ai surtout envie de montrer que durant l’Euro ce n’était pas moi."

Relatifs

From the web