thumbnail Bonjour,

Les Bleus ont obtenu leur deuxième succès en deux matches lors les qualifications du Mondial 2014, en s'imposant face à la Biélorussie (3-1) ce mardi.

Les Bleus ont obtenu leur deuxième succès en deux matches lors les qualifications du Mondial 2014, en s'imposant face à la Biélorussie (3-1) ce mardi, et occupent désormais la tête du groupe I.

Un Ribery au top de sa forme

Si certains avaient encore quelques doutes, qu'ils se rassurent. Didier Deschamps a bel et bien repris l'équipe de France en mains pour la conduire au Mondial 2014. Deux matches, deux victoires. Un sans faute qui fait du bien au capital confiance des Tricolores. Surtout que rien n'était gagné d'avance. Contrairement au voyage en Finlande vendredi, où les Bleus avaient obtenu une victoire étriquée (1-0), ils n'ont cette fois jamais véritablement tremblés. Ultra-dominateurs en première période, il aura néanmoins fallu attendre le retour des vestiaires pour les voir débloquer les compteurs grâce aux buts de Capoue (49e), Jallet (68e) et Ribéry (80e).

Devant les 50 000 supporters qui se sont déplacés au Stade de France (sur les 80 000 places disponibles), la bande à Didier Deschamps a tenté de faire oublier le mauvais souvenir de cette défaite en 2010, où la Biélorussie s'était imposée (1-0) à St Denis, lors du premier officiel de Laurent Blanc. Contrat rempli. Surtout que le séléctionneur est sur la bonne voie pour commencer à régler ses problèmes offensifs. Trois buts marqués, c'est plutôt satisfaisant. Et si les petits nouveaux (Jallet et Capoue) n'ont pas tremblé pour mettre les frappes au fond des filets, l'ex coach de l'OM peut dormir sur ses deux oreilles, ses titulaires indiscutables ont fait le boulot. Ribery, buteur et double passeur décisif, a été omniprésent et Hugo Lloris s'est même offert le luxe de repousser un penalty (ce qui n'a finalement pas servi à grand chose puisque Putilo avait bien suivi pour réduire le score).

Il ne faut pas le dire trop fort. Il ne faut pas y croire trop fort. Mais il semblerait que l'équipe de France soit entrain de se métamorphoser. Didier Deschamps, qui a la culture de la gagne, n'y est pas étranger. Quoi  qu'il en soit, cette jeune sélection française va débarquer à Madrid le 16 octobre prochain, chez les champions du monde et d'Europe, avec l'ambition d'y faire quelque chose.... et elle pourrait nous surprendre.

Relatifs

From the web