thumbnail Bonjour,

Frédéric de Saint-Sernin, le président de Rennes, a évoqué la qualification pour de son équipe pour la finale de la Coupe de la Ligue.

 «Jusqu'au bout on a pu voir cette communion avec le public, qui a joué son rôle de 12e homme. Face à la qualité de Montpellier, champion de France, c'était important. Tout reste à faire, mais on est déjà très heureux de revenir (au Stade de France). J'ai un tel mauvais souvenir de Guingamp (défaite en finale de la Coupe de France 2009), mais un tel bon souvenir de l'entrée devant 80 000 personnes qu'on avait envie de le revivre. (Le dernier trophée, en 1971) est tellement loin que je ne peux pas m'en souvenir, mais j'espère qu'il y en aura un troisème. Revenir au Stade Rennais et dès la première saison aller au Stade de France, c'est une émotion particulière mais on n'a pas envie de s'arrêter là. L'étiquette de loser ? On ne peut pas être loser quand on fait partie depuis 7-8 ans du premier tiers du Championnat, qu'on se qualifie en Ligue Europa une année sur deux, et qu'on est deux fois finaliste d'une Coupe et une fois demi-finaliste (Coupe de France 2012) dans les quatre dernières années.»

Relatifs

From the web