thumbnail Bonjour,

Le Stade Rennais souhaite enfin marquer les esprits après de nombreuses déceptions ces dernières saisons dans les coupes nationales.

Samedi. Vingt heures. Stade de la Route de Lorient. Après un revers contre les Girondins de Bordeaux (0-2), Frédéric Antonetti a la mine des mauvais jours. Le bouillant technicien corse s’apprête à pousser un coup de gueule contre les médias, coupables selon lui de se montrer trop gourmands lorsqu’ils évoquent le statut du club breton. C’est donc dans une ambiance électrique que les Rennais abordent cette demi-finale de Coupe de la Ligue contre Montpellier.

Alessandrini : « Le club attend un trophée depuis longtemps »

Le message d’Antonetti, dans son plus pur style, n’avait rien d’anodin. Son fond est d’ailleurs plutôt juste, si l’on se fie au budget et à l’effectif du club breton. Oui, Rennes est à sa place en Ligue 1. Mais ce club peine à déchainer les passions sur le plan hexagonal. Son image très lisse n’y est certainement pas étrangère, mais son faible palmarès ne plaide pas non plus en sa faveur.  Les Rouges et Noir doivent marquer les esprits pour enfin tirer leur épingle du jeu. Deux solutions sont possibles dans cette optique, un bouleversement de la hiérarchie en Ligue 1 comme Montpellier, son adversaire du soir, Auxerre ou Toulouse ces dernières saisons. Ou une victoire en Coupe qui permettrait enfin au club d’ajouter une ligne à son maigre palmarès (2 Coupes de France en 1965 et 1971).

La demi-finale de ce mercredi contre les Champions de France revêt donc d’une importance capitale pour les hommes d’Antonetti, qui ont une occasion idéale d’accéder au Stade de France, comme l’a confirmé Romain Alessandrini « On a envie de bien faire, de donner du plaisir et d’aller au Stade de France. Le club attend un trophée depuis longtemps. Montpellier est aussi déterminé que nous je pense. On va aborder ce match avec le plus de sérénité possible. Le plus important sera la qualification (…) Ce sont des bons moments, à vivre pleinement », a expliqué le spectaculaire milieu offensif sur le site officiel du club. Jonathan Pitroipa, qui devrait être avec la sélection burkinabaise pour préparer la CAN, a d’ailleurs fait le retour en France pour ce match crucial. Une illustration parfaite de l’enjeu fondamental de cette rencontre pour le club breton. Le décor est planté.

A lire également :

Toute l'actualité de la Coupe de la Ligue

 

 

 

Relatifs

From the web