thumbnail Bonjour,

Saint-Etienne accueille le Paris Saint-Germain, ce mardi, pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Un choc qui se déroulera dans l'euphorie qui a gagné le Forez.

Les semaines se suivent et les exploits s'enchaînent pour l'AS Saint-Etienne. Après avoir récemment marqué les esprits sur le pelouse du Parc des Princes, les hommes de Christophe Galtier se sont offert un plaisir intense et ponctuel, vendredi soir, en s'installant dans le fauteuil de leader de Ligue 1. Les Verts, qui restent sur une très belle série, n'avaient pas réalisé cette prouesse depuis 31 ans. Incontestablement, il se passe quelque chose dans le Forez. Et c'est dans ce contexte euphorique que l'ASSE tentera de réaliser un nouveau coup face au club de la capitale.

Galtier prépare le terrain

Si un quart de finale de Coupe de la Ligue n'apporte pas la même excitation pour la pléiade de stars parisiennes, les Verts, de leur côté, ont mis les petits plats dans les grands pour être à la hauteur de l'évènement. Christophe Galtier n'a pas nié l'effervsecence qui entoure ce choc, mais le technicien a tempéré cet enthousiasme pour rejeter la pression sur ses adversaires. On a eu un échec à ce stade il y a deux ans à Auxerre mais cette fois, on est beaucoup mieux et on reçoit. L'excitation est là mais j'espère qu'il n'y en aura pas trop parce que cela peut faire déjouer, et qu'il faudra être à 200% dans les jambes et dans la tête. Si on a le bonheur de se qualifier, ce sera un exploit. Il ne faut pas se tromper, ce sont les Parisiens qui sont favoris. Ce n'est pas parce que nous les avons battus qu'il en est autrement", a t-il expliqué dans les colonnes du Progrès.

Galtier a également évoqué le cas Ibra. La star suédoise sera t-elle alignée ou laissée au repos ? Là aussi, le coach des Verts envisage toutes les hypothèses. "Les grands joueurs sont toujours là dans les grands rendez-vous. Un quart de finale est un grand rendez-vous. Il sera à la hauteur, assure l’entraîneur stéphanois. A nous de faire attention, car il focalise l’attention de beaucoup de joueurs. Derrière notre match, il a fait quatre passes décisives. Après en sélection il met quatre buts. Et sur le dernier match, il donne deux passes décisives et deux buts. C’est un joueur de classe mondiale. Peut-être que Carlo Ancelotti va le laisser au repos.", a t-il expliqué dans des propos relayés par RMC.

Reste désormais à savoir comment les Verts vont aborder ce rapport de force sur le plan tactique. Les deux dernières équipes qui se sont imposées au Parc n'ont pas opté pour la même formule. Rennes, avant d'être réduit à neuf, avait opté pour un pressing haut, tandis que les Verts avaient délibérément laissé le ballon au PSG et proposé un bloc très bas pour mieux le contrer. L'art du contre, c'est justement l'identité de jeu explorée, et peut-être assumée, par Paris en ce moment. Et comme les Parisiens sont prévenus sur la faculté des Verts à se projeter rapidement vers l'avant, la vigilance devrait être le mot d'ordre pour le club de la capitale. Il sera donc intéressant d'observer cette confrontation tactique, qui pourrait se transformer en partie d'échec si les deux écuries optent pour la même option. Le décor est donc  planté. Place au jeu. La Coupe de la Ligue aurait bien besoin d'une publicité flatteuse pour redorer son image. L'occasion est idéale...

A lire également :
Toute l'actualité de la Coupe de la Ligue

Relatifs

From the web