thumbnail Bonjour,

En très grande difficulté en championnat, l’Olympique de Marseille ne tient pour rien au monde manquer son dernier objectif de la saison : la conquête de la Coupe de la Ligue.

C’est avec une nouvelle défaite, concédée samedi à domicile face à Montpellier (1-2), que l’Olympique de Marseille a entamé sa semaine en cours. Mais, il est aujourd’hui décidé de tout faire pour qu’elle s’achève par un succès, son premier sur la scène nationale depuis le 31 janvier dernier. C’est la seule alternative que les Phocéens ont à leur disposition pour sauver leur saison, puisque le match qui vient est celui de la finale de la Coupe de la Ligue, prévue samedi au Stade de France contre l’Olympique Lyonnais. Regroupés depuis ce jeudi à Senlis, Didier Deschamps et ses hommes n’imaginent pas une seconde passer aussi à travers de ce rendez-vous là.

Deschamps a remobilisé ses troupes

Ils étaient presque 500 supporters à guetter les pas des Marseillais ce jeudi lors de leur premier entrainement en région parisienne. Cela prouve que la grève d’encouragements, décrétée la veille au Vélodrome, n’était qu’occasionnelle et que tous les fans de la formation olympienne sont désormais derrière leur équipe afin qu’elle puisse aller chercher ce trophée du rachat. Alou Diarra, seul Marseillais à s’être pour l’instant exprimé au sujet de ce match, en est convenu : « C’est le match le plus important de la saison. On doit tout donner et essayer de gommer tout ce qui a été négatif ces dernières semaines » concède-t-il, poursuivant : « il appartient au groupe de se révolter et de se soulever ». De jolies paroles qu’il faudra mettre à exécution, ce qui tout sauf ce commode.

Les propos de l’ancien Bordelais ont résonné comme un écho à ceux qu’a tenus Didier Deschamps après la défaite contre Montpellier. Tout en reconnaissant enfin qu’il vivait sa période la plus difficile en tant qu’entraineur, ce dernier a mesuré parfaitement l’échéance qui attend les siens et ce qu’une victoire samedi pourrait engendrer comme bienfaits : « Les joueurs ne doivent pas baisser la tête et remporter un match. Samedi, il s'agira d'une finale devant 80 000 spectateurs. Le haut niveau implique d'évacuer et d'enchaîner ». Dans le but de mettre ses protégés dans les meilleures prédispositions, DD a notamment pris le soin de ne pas polémiquer sur le cas Gignac, qui avait refusé de lui serrer la main à sa sortie du terrain. « Avec mon staff, je dois bien préparer l'équipe car c'est notre dernière chance de remporter un titre cette saison » s’est-il contenté de lâcher.



Il y a un an, Marseille préparait sa finale de Coupe de la Ligue face à Montpellier dans les meilleures conditions possible puisqu’il pointait à la 2e place de la Ligue 1 et restait sur un succès contre ce même adversaire en championnat. Un vrai luxe par rapport à ce que le club endure aujourd’hui. Mais, il n’y a pas (plus) de temps de se lamenter et pleurer sur son sort. « Il faudra un mental de compétiteur car il y a une finale avec un titre au bout » a ajouté Deschamps. Avec le vécu qui est le sien, le technicien bannoyais sait à quel point un titre peut relancer et réveiller une équipe. Il sait aussi que ça pourrait être son dernier avec la formation phocéenne, et c’est pourquoi il ne tient en aucun cas à ce que sa semaine et celle de ses joueurs s’achève comme elle avait commencé.

A lire aussi :

Tout sur la Coupe de la Ligue

Relatifs

From the web