thumbnail Bonjour,

L’OM s'est qualifié sur une erreur d'arbitrage pour les 8es de la Coupe de France, où il retrouvera le PSG, grâce à sa victoire (2-1) sur la pelouse de Rouen (D3), mercredi.

Après sa qualification obtenue mercredi soir face à Rouen en 16es de finale de la Coupe de France (2-1), l’Olympique de Marseille retrouvera le PSG au Parc des Princes lors du prochain tour de la compétition. Les hommes d’Elie Baup ont du batailler ferme pour sortir le pensionnaire de National et offriront donc un Clasico explosif en 8es de finale.

Une erreur flagrante

Le 8e de finale, le 26 ou le 27 février, sera la troisième rencontre de la saison entre l'OM et PSG, séparés par trois points en Championnat, après celle lors de la phase aller en L1 (2-2) et la victoire parisienne en 8es de finale de la Coupe de la Ligue (2-0). Les deux clubs s'étaient aussi affrontés en finale de la Coupe de France 2006, pour une victoire du PSG (2-1).

Bousculés par les Haut-Normands, les Olympiens, après plusieurs réelles opportunités (21e, 23e, 25e, 29e), ont profité d'une erreur du gardien Defourny, héros du précédent tour contre Ajaccio (L1), qui était trompé par le rebond sur un coup franc de Valbuena (43e), puis d'une décision de l'arbitre M. Ennjimi, estimant injustement que Defourny était rentré dans le but avec le ballon sur un centre de Sougou (60e).

L’arbitre s’excuse

Une décision qui a généré l’ire du public du stade Robert-Diochon, à guichets fermés (12 000 spectateurs) et qui s'est souvenu que l'OM avait déjà éliminé les "Diables rouges" en 1993 sur un penalty vivement contesté de Rudi Völler. Elle a aussi provoqué un sursaut des Rouennais, qui ont réduit le score quelques minutes plus tard par Dugimont, qui poussait le ballon dans le but après que Mandanda eut repoussé une tête de Jahier sur un corner de Soubervie (68e).

Fait rare, l’arbitre, M. Ennjimi s'est excusé auprès de l'entraîneur rouennais Didier Ollé-Nicolle. "Je remercie M. Ennjimi qui m'a convoqué après le match dans son vestiaire pour s'excuser et reconnaître l'erreur d'arbitrage, ce n'est pas fréquent", a reconnu le coach de Rouen.



Relatifs